Retour

Manque de ressources pour les victimes d'agression sexuelle dans l'Est ontarien

L'examen médicolégal, consistant à effectuer des prélèvements sur une victime d'agression sexuelle qui veut porter plainte, n'est toujours pas offert dans les Comtés unis de Prescott et Russell.

Un texte de Denis Babin

La question a refait surface, mardi matin, lors d'une présentation faite aux maires de la région par le Centre-Novas-CALACS francophone de Prescott-Russell et la Coalition pour éliminer la violence faite aux femmes.

« Je n'en reviens pas qu'à l'Hôpital général de Hawkesbury, ils n'aient pas encore implanté le programme. Ça fait des années qu'on le demande », a lancé Jeanne Charlebois, la mairesse de Hawkesbury.

En 2012, l'Hôpital général de Hawkesbury, le seul établissement hospitalier des Comtés unis de Prescott et Russell, a tenté sans succès d'obtenir les fonds nécessaires auprès du ministère de la Santé et des Soins de longue durée de l'Ontario pour mettre sur pied un centre de traitement.

Selon la directrice du Centre-Novas-CALACS francophone de Prescott-Russell, Anne Jutras, l'analyse de la trousse, utilisée lors de l'examen médicolégal pratiqué sur les victimes, s'avère essentielle au traitement judiciaire des dossiers à caractère sexuel.

Des situations inconfortables

« Les femmes qui veulent aller de l'avant avec une plainte ont besoin de preuves. Elles ne peuvent pas le faire aussi efficacement si elles n'ont pas un accès direct à la trousse médicolégale », a expliqué Anne Jutras.

L'absence de telles ressources peut entraîner des situations inconfortables pour les victimes qui doivent se rendre à Cornwall ou à Ottawa à bord d'une auto-patrouille ou d'un taxi pour subir un examen médicolégal.

« Généralement, l'examen doit se faire à l'intérieur de 72 heures. Mais là, on met la victime dans un taxi pour l'envoyer à Ottawa? Je ne sais pas si vous le savez, mais c'est de remettre la victime dans une position vulnérable », ajoute la directrice du Centre-Novas-CALACS francophone de Prescott-Russell.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine