L'homme d'affaires Marc Cormier a été condamné à six mois de détention, mardi matin, au palais de justice de Gatineau.

Le spécialiste en biomécanique, déjà détenu de façon préventive, devra purger 39 jours derrière les barreaux.

Marc Cormier, 51 ans, sera ensuite soumis à une probation d'un an.

Après le prononcé de sa peine, il s'est levé dans le box des accusés pour apostropher la juge, demandant pourquoi un policier se trouvait dans la salle. L'homme d'affaires de Gatineau, qui a des démêlés avec la justice depuis l'automne 2014, s'est plaint d'être constamment pris en filature par la police.

Il a demandé pourquoi le policier avait le droit de se trouver dans la salle du tribunal, alors que lui-même n'a pas le droit d'approcher l'agent en question. La juge a rétorqué que la salle était ouverte au public et que tout le monde avait le droit d'y être présent.

La conjointe de M. Cormier, Manuela Gonzales, est quant à elle condamnée à un an de probation et s'en tire sans casier judiciaire. La femme de 50 ans pourra donc conserver son emploi d'enseignante au primaire.

L'homme et la femme ont plaidé coupables, lundi, à de nombreuses accusations, dont celle de complicité après l'évasion de leur fils.

Avec les informations de la journaliste Pascale-Marie Dufour

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine