Retour

Marché By : il faut plus de policiers tout au long de l'année, selon Mathieu Fleury

Le conseiller du quartier Rideau-Vanier, Mathieu Fleury, voudrait que la police d'Ottawa prolonge son escouade de policiers à pied dans le marché By, au centre-ville, pendant toute l'année. La police d'Ottawa affirme cependant que ce ne sera pas possible pour des raisons financières.

L'escouade de policiers à pied, en fonction durant l'été seulement, a eu un impact significatif sur la réduction des crimes dans le quartier, affirme M. Fleury. Le marché By est l'un des quartiers les plus chauds de la ville, selon lui.

« Ce que l'on observe dans notre zone, dans le centre-ville aussi, c'est qu'on a le plus haut taux de graffitis, le plus haut taux de plaintes de bruit, le plus haut taux de crimes en général à travers la ville », déplore M. Fleury.

Les résidents du marché By aimeraient aussi que les policiers soient plus présents à la fermeture des bars, explique la vice-présidente de l'Association communautaire de la Basse-Ville d'Ottawa, Nathalie Vallières.

Une douzaine d'agents patrouillent à pied dans le marché By, de juillet à septembre. L'inspecteur de la police d'Ottawa, Michael Laviolette, reconnaît que l'initiative a du succès. Malheureusement, il explique que les ressources financières de la police d'Ottawa sont limitées et que le marché a déjà une bonne présence policière tout au long de l'année.

Le conseiller du quartier Rideau-Vanier, M. Fleury, affirme qu'il va poursuivre ses démarches, même si les policiers estiment qu'ils n'ont pas les effectifs nécessaires pour améliorer leur présence au marché.

D'après le reportage de Stéphane Leclerc

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine