Retour

Marche en soutien d'un travailleur de rue à Gatineau

Une dizaine de citoyens ont manifesté à Gatineau, samedi, contre la fin du Plan d'action gouvernemental pour la solidarité et l'inclusion sociale. Le travailleur de rue Léon Cardin risque de perdre son travail en avril, en raison de la fin dece programme.

Selon les manifestants, le travail de Léon Cardin est essentiel pour la communauté. « Si on enlève la seule ressource qui est là pour les jeunes, les toxicomanes et les personnes âgées, je ne sais pas où on s'en va », explique le fondateur d'Itinérance zéro, Benoit Leblanc.

Le travail de rue de Léon Cardin permet d'éviter plusieurs interventions policières, selon des manifestants.

« J'ai l'impression qu'il va y avoir plus de problèmes et que la police va devoir faire un travail encore plus grand qu'elle n'avait pas à faire en ce moment, parce que Léon comblait un vide », précise l'organisateur de la marche, Jonathan Cameron.

Depuis trois ans, la Ville de Gatineau a reçu 1,3 million de dollars pour soutenir 17 organismes communautaires. Le financement prend fin à la fin du mois de mars et on ignore toujours quelle forme prendra le nouveau plan d'action.

Réaction de la députée provinciale

La députée de Hull, Maryse Gaudreault, assure faire pression auprès de ses collègues à l'Assemblée nationale pour qu'un nouveau programme voit le jour. Elle souhaite qu'un financement soit alloué aux organismes dans le budget provincial du 17 mars.

« Il y aura des montants qui vont être octroyés pour les différents ministères et on peut déjà peut-être espérer qu'il y aura quelque chose pour ces projets-là », explique-t-elle.

De son côté, le maire de Gatineau demande à Québec de renouveler le financement.

D'après le reportage d'Andréanne Apablaza

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine