Retour

Marijuana au volant : « tolérance zéro » pour les jeunes conducteurs en Ontario

Aucun conducteur de 21 ans et moins ne pourra prendre légalement le volant s'il a fumé de la marijuana en Ontario, après la légalisation en juillet prochain. Toute présence « détectable » de marijuana dans le sang sera interdite, a annoncé le gouvernement, lundi.

« Les recherches ont montré que les jeunes conducteurs moins expérimentés ont un plus grand risque d'accident », souligne le ministre ontarien des Transports, Steven Del Duca.

Cette même politique de « tolérance zéro » s'appliquera à tout conducteur débutant plus vieux et aux chauffeurs d'entreprises.

Le fédéral doit approuver au cours des prochains mois un appareil que les policiers pourront utiliser pour la détection du cannabis chez les automobilistes.

Le porte-parole du Parti progressiste-conservateur en matière de Transports, Michael Harris, estime que le gouvernement Wynne fait fausse route.

Michael Harris mentionne qu'il faudra des mois aux policiers pour être en mesure de faire appliquer la nouvelle loi, notamment en raison de la formation qui sera requise.

Des groupes favorables

Andrew Murie, de l'organisme Les Mères contre l'alcool au volant, parle d'un pas important, mais il rappelle que d'autres défis subsistent.

Il faut que les conducteurs réalisent, selon lui, que s'ils consomment de la drogue, ils seront interceptés, devront passer des tests et seront pénalisés.

Plusieurs, comme lui, se demandent comment le fédéral réussira à mesurer les facultés affaiblies en raison du cannabis. Aucun appareil de détection n'a encore été approuvé par le gouvernement fédéral.

Brian Patterson, de l'Ontario Safety League, estime que le gouvernement ontarien a fait un travail remarquable. Il craint toutefois que les nouvelles règles entrent en conflit avec celles qu'Ottawa mettra en vigueur.

L'Ontario prend les devants

Le gouvernement augmentera par ailleurs les amendes et la durée des suspensions pour conduite avec des facultés affaiblies.

La première ministre Wynne a aussi annoncé la tenue d'un sommet sur la légalisation du cannabis à l'automne, réunissant des policiers, des juristes et des experts en santé publique, notamment.

L'Ontario a été la première province à dévoiler, il y a dix jours, ses plans quant à la distribution et à la vente de marijuana, à partir de l'an prochain, par l'intermédiaire de nouvelles succursales affiliées à la Régie des alcools (LCBO) et en ligne. L'âge minimum requis est de 19 ans.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine