Retour

Match extérieur de la LNH : des achoppements dans les pourparlers

Le propriétaire des Sénateurs d'Ottawa et le maire de la Ville reconnaissent qu'ils ont du mal à décider du bon nombre de sièges pour un éventuel match en plein air de la Ligue nationale de hockey (LNH) à Lansdowne Park, prévu plus tard dans l'année.

L’idée de faire un match en plein air pour marquer le centenaire du premier match de la LNH entre Ottawa et Montréal, dans le cadre du 150e anniversaire de la Confédération canadienne, est envisagée depuis des années.

Les discussions se sont focalisées sur le stade de la Place TD après le refus du gouvernement fédéral d’organiser le match sur la colline du Parlement.

Lors d’une conférence de presse, plus tôt cette semaine, pour présenter le nouveau président des Sénateurs, le propriétaire de l’équipe de hockey Eugene Melnyk a fait état de quelques problèmes dans les discussions.

Nous avons un problème et nous espérons le résoudre.

Eugene Melnyk, propriétaire des Sénateurs d'Ottawa

« Nous sommes allés voir le maire pour obtenir de l’aide. Nous devons être rassurés sur le fait que nous puissions remplir ce stade », a-t-il poursuivi.

Pas de financement de la Ville?

Le maire d’Ottawa, Jim Watson, a dit samedi qu’apporter de « l’aide » ne signifiait pas que la Ville devait payer pour des sièges en extra qui seront très probablement nécessaires pour le match.

« La LNH exige un certain nombre de sièges et nous voulons nous assurer que nous pouvons y répondre pour un match à Lansdowne [Park] », a-t-il soutenu. « C'est comme un Rubik's Cube, parce que nous avons l'OSEG [Ottawa Sports and Entertainment Group, qui dirige le stade, NDLR], la Ville d'Ottawa, les Sénateurs et la LNH. J'espère qu'on aura une bonne nouvelle dans les prochaines semaines ».

Quand Ottawa a reçu la coupe Grey à la Place TD, environ 10 000 sièges avaient été ajoutés pour accueillir près de 34 000 personnes, a assuré pour sa part le président de l'OSEG, Jeff Hunt.

Jim Watson a expliqué que l'argent des contribuables qui financerait l'événement serait attribué pour la sécurité et un système de billet permettant aux spectateurs d'avoir un trajet gratuit aller et retour avec OC Transpo.

Le maire d'Ottawa espère pouvoir parler de ces problèmes au Commissaire de la LNH, Gary Bettman, la semaine prochaine.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine