Retour

Match Panda : victoire enlevante des Ravens de Carleton

L'édition 2017 du Match Panda deviendra un autre classique de la rivalité entre les Gee-Gees de l'Université d'Ottawa et les Ravens de l'Université Carleton. Un duel marqué par l'absence de Loic Kayembe, décédé dimanche matin dans son sommeil.

Un texte de Kim Vallière

Les Ravens se sont assurés de conserver Pedro, le nom donné au trophée remis au terme de cette classique, pour une quatrième année de suite avec une victoire de 33-30 en double prolongation.

L’attaque des deux côtés a mis du temps avant de se mettre en marche. Les Ravens et les Gee-Gees comptent sur des quarts-arrière recrus pour mener leur attaque cette saison et ils ont mis du temps avant de trouver leur rythme devant une foule record de 24 420 spectateurs.

Alex Lavric a terminé la journée avec 17 passes réussies en 36 tentatives pour Ottawa, alors que Michael Arruda a complété 15 de ses 32 passes pour Carleton.

Malgré tout, Arruda a réussi à orchestrer une séquence offensive en fin de quatrième quart, complétée par une passe de 75 verges à Philippe Iloki pour le touché qui donnait les devants aux Ravens 27-24.

« Être un joueur de première année et réussir ce genre de performance, c’est incroyable. Il n’a jamais été intimidé et il a réussi de gros jeux », a expliqué en sautillant le receveur montréalais après la rencontre, trop enthousiasme après la victoire des siens pour rester en place.

La défense des Gee-Gees a donné un coup de main à Lavric en réalisant deux interceptions et en récupérant deux ballons échappés. Elle n’a toutefois pas été en mesure d’arrêter le jeu au sol des Ravens. Le demi offensif Nathan Carter a couru 34 fois pour 256 verges.

« C’est crève-coeur, c’est certain », a mentionné le receveur Kalem Beaver, auteur de deux touchés pour les Gee-Gees. « Nous avons bien fait, mais il y a des failles dans notre système que nous devons régler. Nous allons le faire cette semaine à l’entraînement. »

La prolongation… encore

Le botteur des Gee-Gees, Lewis Ward, a dû réussir un placement de 45 verges pour créer l’égalité, alors que les dernières secondes du quatrième quart s’écoulaient. Pour une deuxième fois en trois ans, le Match Panda s’est décidé en prolongation.

Les deux formations ont commencé par s’échanger des placements, puis les Gee-Gees ont amorcé le deuxième tour de la prolongation. L’entraîneur-chef des Gees, Jamie Barresi, a opté pour un autre placement au troisième essai, alors que son attaque n’était qu’à une verge de la zone des buts.

Les Ravens n’ont pas raté leur chance de se sauver avec la victoire. Arruda a porté le ballon lui-même pour le majeur, une course de six verges.

« Je prends le blâme pour la défaite », a commencé par dire Barresi après la rencontre. Il croit toutefois que son choix de jeu en prolongation était le bon.

La victoire permet aux Ravens d’obtenir une deuxième victoire en cinq rencontres cette saison, alors que les Gee-Gees montrent maintenant une fiche de quatre gains et deux revers.

Hommage à Loic Kayembe

Le souvenir de Loic Kayembe a été présent tout au long du Match Panda. Le chandail numéro 49 du joueur de ligne défensive a été transporté sur le terrain lors de la présentation de l’équipe par ses amis et coéquipiers Ricardo Lubin et Marc-Élie Jace.

L’équipe lui a rendu hommage avant la partie, en rappelant le bonheur que le jeune homme de 24 ans éprouvait en jouant au football. Son nom était également inscrit symboliquement au sein de la formation partante.

Les représentants de l’Université d’Ottawa avaient des brassards ornés du numéro 49, en plus de porter un chandail sous leur uniforme avec la photo du disparu.

Thomas Carrier n’a pas hésité à montrer le morceau de vêtement avec le visage de Kayembe à la foule après avoir réalisé une interception au deuxième quart. Le secondeur s’est frappé à l’abdomen à de nombreuses reprises avant de regarder vers le ciel en retournant vers le banc des siens.

Plusieurs joueurs de la brigade défensive des Gee-Gees ont quitté le terrain en pleurs après la défaite, de longues minutes après la fin du match.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Cet amateur de hockey gagne 1000$ s'il réussit à marquer





Rabais de la semaine