Retour

Mauril Bélanger sacré personnalité de l'année 2016

C'est une figure marquante de la communauté franco-ontarienne qui a remporté le grand prix, mercredi soir, au Gala de la personnalité de l'année Radio-Canada/LeDroit. Mauril Bélanger a été couronné à titre posthume personnalité de l'année 2016, parmi des dizaines de finalistes, pour l'ensemble de sa carrière.

Un texte d’André Dalencour

Le député libéral d'Ottawa-Vanier est mort le 16 août 2016 à la suite d’un court combat contre la sclérose latérale amyotrophique (SLA), aussi appelée maladie de Lou Gehrig.

C’est en 1995 que ce natif de Mattawa fait son entrée en politique fédérale comme député libéral, à la suite d'une élection complémentaire dans la circonscription d'Ottawa-Vanier.

Quelques années après, entre 1997 et 2002, Mauril Bélanger s’impose comme l’une des figures marquantes de la bataille pour éviter la fermeture de l'Hôpital Montfort, le seul établissement de santé en Ontario à offrir une formation universitaire en français.

Son dernier accomplissement majeur restera l’adoption, en 2016, du projet de loi modifiant l'hymne national en anglais afin que ce dernier représente aussi bien les hommes que les femmes.

Quelques mois avant sa mort, l’Association des communautés francophones d’Ottawa lui a décerné le prix Bernard-Grandmaître pour sa contribution au développement de la francophonie.

Prix coup de coeur

Deux prix coup de coeur ont aussi été décernés au cours de la soirée, l’un à Colette Trent, qui oeuvre depuis plus de quarante ans dans l'accueil des réfugiés au pays, et l’autre à Adrien Lavoie, dont la boutique, Wooki.ca, a été distinguée pour une deuxième fois en trois ans par le géant du commerce en ligne eBay Canada.

Celle qui est surnommée « Madame Colette » ou « Maman Colette » a vécu plusieurs vagues d'immigration, à commencer par l’arrivée des boat people vietnamiens en 1976, puis elle a présidé pendant plusieurs années l’organisme Accueil parrainage Outaouais. Aujourd’hui retraitée, Colette Trent intervient notamment auprès des familles de réfugiés non parrainées en proie à des difficultés.

Adrien Lavoie est pour sa part à la tête d’une entreprise spécialisée dans la vente en ligne de chaussures de sport, de vêtements et d'accessoires rares ou excentriques. À même pas 30 ans, il a reçu le prix Micromultinationale de l'année décerné par eBay Canada à la suite du concours annuel Entrepreneur de l'année. Il avait déjà été honoré du prix du Jeune entrepreneur de l'année en 2013.

D'autres lauréats primés dans sept catégories

Dans la catégorie affaires, c'est Marie-Claude Doucet, la directrice générale du Mouvement d'implication francophone d'Orléans (MIFO), qui a reçu les honneurs.

Celle qui dirige le MIFO depuis 13 ans a été récompensée, en avril dernier, lors du Gala d'excellence du Regroupement des gens d’affaires de la capitale nationale (RGA) pour ses qualités de leader. Sous sa direction, le Centre des arts Shenkman a vu le jour, mais également des centres éducatifs francophones dans plusieurs établissements scolaires francophones.

Julie Carrière, qui a été la directrice générale la Maison de la culture de Gatineau pendant 15 ans avant de tirer sa révérence l’automne dernier, a quant à elle remporté le prix dans la catégorie culture, elle qui a déjà connu les honneurs avec cinq Félix en 2004, 2005, 2006, 2007 et 2010.

En près de deux décennies, Mme Carrière a permis à cette institution de changer de dimension sur la scène provinciale. Elle s'est également investie dans plusieurs associations ou organismes, notamment l'ADISQ, le CALQ et le réseau Inter-Centre, devenant au passage une figure incontournable de la culture en Outaouais.

Dans la catégorie éducation, Anudari Zorigtbaatar s'est illustrée.

Cette jeune femme, qui n’a pas encore 20 ans, s’est démarquée par ses projets dans la communauté, par exemple pour améliorer la confiance en soi des adolescentes. Elle est aussi à l’origine d’une initiative qui a mené à la création d’une salle de jeu dans un hôpital en Mongolie. Actuellement inscrite en médecine à l’Université McGill, elle est l’heureuse lauréate d’une Bourse d'études TD et du Terry Fox Award.

Dans la catégorie engagement social/bénévolat, Adèle et André Gingras ont été honorés.

Ce couple a fondé l’organisme qui allait devenir SOPAR en 1975, dans le sous-sol de leur maison. Cette structure a permis de soutenir le développement de 6000 communautés rurales aux quatre coins de l'Inde. SOPAR est aujourd'hui reconnu comme un organisme modèle dans le milieu du développement international, en raison des programmes porteurs de changements qu'il met en place.

C'est dans la catégorie engagement social/vie professionnelle que Pierre Bergeron s'est quant à lui distingué.

Figure emblématique du quotidien Le Droit, il a occupé tour à tour les postes de journaliste, pupitreur, président-éditeur, chroniqueur et éditorialiste. M. Bergeron a été décoré de l’ordre du Canada afin de souligner « sa contribution à l'essor de la francophonie en Ontario, et comme bâtisseur de ponts entre les communautés en tant que journaliste et administrateur ».

La personnalité de l’année dans le domaine des sports n’a pas peur des contacts : Natasha Watcham-Roy est membre de l'équipe féminine nationale de rugby à 7 qui a gagné une médaille de bronze aux Jeux olympiques de Rio 2016.

Originaire de Gatineau, mais maintenant installée à Victoria, en Colombie-Britannique, Natasha Watcham-Roy a été capitaine de l’équipe féminine de rugby des Gee-Gees de l’Université d’Ottawa pendant ses études universitaires.

Le chercheur et directeur de l'Institut des sciences de la forêt tempérée (ISFORT) à Ripon, Christian Messier, est le lauréat dans la catégorie santé, science et technologie.

Cet ingénieur forestier de formation a remporté cette année le prix de la Fondation Humboldt, une fondation allemande qui finance 100 chercheurs annuellement dans le domaine des sciences naturelles. Une de ses plus récentes recherches a permis à son équipe de constater que les érables peuvent accumuler des sucres vieux de près de quatre ans en moyenne.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Ce garçon se fait prendre par le reste de sa famille!





Rabais de la semaine