Retour

Maxim Tissot poursuivra sa carrière avec le Fury d'Ottawa

L'international canadien Maxim Tissot rentre au bercail en rejoignant les rangs du Fury d'Ottawa, dans l'United Soccer League (USL), un club pour lequel il avait déjà joué en 2016.

Un texte de Julien Lamoureux

« J’ai parlé avec Julian De Guzman, qui est maintenant le directeur général, avant Noël, explique Tissot, rejoint au téléphone pendant ses vacances à Montréal. J’aime le projet qu’il met en place, il veut aider les internationaux canadiens qui, selon lui, méritent d’être embauchés. »

Tissot a eu des discussions « sérieuses » avec une autre équipe, le San Diego 1904 FC, qui se joindra sous peu à la North American Soccer League (NASL). « Mais avec les instabilités de la NASL, j’ai préféré ne pas m’aventurer là-dedans. Je ne sais même pas si le club va opérer en août », explique le Gatinois.

Le défenseur dit ne pas avoir demandé à son agent de solliciter des équipes de la MLS. « Après mon bref stint à D.C. l’an passé (il a disputé une partie avec l’United en 2017, NDLR), je préférais quelque chose d’un peu plus stable où je pouvais avoir plus de minutes. » L’USL et la NASL étaient donc des circuits plus logiques où chercher un emploi.

De toute façon, « Ottawa, c’était un choix intéressant dès le départ, et revenir jouer là m’a toujours intéressé », assure-t-il.

En quittant la Californie, où il a porté les couleurs des défunts Deltas de San Francisco pendant une glorieuse saison, il se rapproche en plus de ses proches. « Le fait que ma famille est en Outaouais, mes amis aussi… C’est le fun d’être en vacances ici et de ne pas avoir à repartir après. »

Il rejoindra le Fury le 22 janvier, alors que s’amorcera le camp d’entraînement du club qui est passé de la NASL à l’USL en 2016.

Les détails de l'entente n'ont pas encore été révélés.

Un « conte de fées »

Tissot garde de très bons souvenirs de son passage avec les Deltas, avec qui il a gagné le championnat de la NASL, il y a environ deux mois.

« Ce qu’on a fait, c’est incroyable, estime-t-il. Les joueurs, on a su en juillet qu’il n’y aurait pas de club en 2018. De rester motivé, de sortir de là vainqueurs en sachant cela, ça ressemble à une histoire de conte de fées. »

« On riait tous un peu à la fin, on ne croyait pas tout ce qui est arrivé. »

Créés en 2017, les Deltas n’auront pas survécu plus d’un an à des difficultés financières et à l’instabilité de la NASL.

Karl Ouimette, bon ami de Tissot et coéquipier de celui-ci à San Francisco, n’a toujours pas de contrat pour 2018. « Il est en voyage de noces, il va avoir plus de nouvelles en revenant », raconte le défenseur.

« J’imagine qu’Ottawa est une possibilité, mais je ne veux pas trop m’aventurer là-dedans. »

(D'après les informations de Christine Roger)

Plus d'articles

Vidéo du jour


Les 10 meilleures destinations vacances lorsqu'on est végane





Rabais de la semaine