Retour

Maxime Pedneaud-Jobin veut limiter la hausse des impôts fonciers à Gatineau

Le maire sortant de Gatineau et chef du parti Action Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin, s'engage à limiter la hausse des impôts fonciers lors d'un prochain mandat.

Le maire veut maintenir la hausse de l'impôt foncier à 1,9 % la première année et réduire cette hausse à 1,5 % les trois années suivantes de son nouveau mandat.

Le maire promet aussi de conserver la taxe dédiée aux infrastructures qui continuera d'augmenter de 1 % par année jusqu'en 2021.

Diversification des revenus de la Ville

Maxime Pedneaud-Jobin affirme vouloir moins dépendre de la taxe foncière pour financer le fonctionnement de la Ville.

La perte des revenus engendrée par la réduction de la hausse des impôts fonciers de 0,4 % serait compensée entre autres par les revenus supplémentaires issus du stationnement et des droits d'immatriculation, une mesure qui a l'avantage d'être « verte », selon le maire.

« La taxe sur le stationnement, c'est ce qu'on appelle de l'écofiscalité », dit M. Pedneaud-Jobin. « On peut faire le choix de ne pas la payer. Un certain nombre de personnes sont capables d'aller à vélo, d'avoir une voiture au lieu de deux, de marcher. On peut s'en sauver. La taxe foncière, on ne s'en sauve jamais. »

De l'argent pour les infrastructures

Action Gatineau propose de hausser de 50 millions de dollars les investissements dans les infrastructures, pour qu'elles atteignent 500 millions de dollars sur quatre ans.

Ces investissements seront possibles entre autres grâce au maintien de la taxe dédiée de 1 % par année.

Le maire soutient que cette taxe pourrait disparaître si Ottawa et Québec améliorent leur aide en matière de financement des infrastructures.

Le chef d'Action Gatineau veut également revenir à la charge auprès du gouvernement Couillard, afin qu'il accepte de transférer aux municipalités 1 % de la taxe de vente.

Par ailleurs, le parti municipal gatinois propose de consacrer en 2020 les revenus de la taxe dédiée aux infrastructures (54 millions de dollars) au financement d'environ la moitié du plan d'amélioration de la qualité de vie dans les quartiers. Ce plan prévoit la réalisation de projets culturels, d'espaces verts, de transport actif et d'initiatives visant le centre-ville et les anciens centres-villes, qui restent à être annoncés tout au long de la campagne électorale.

Avec les informations de la journaliste Nathalie Tremblay

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine