Retour

Même moins ambitieuses, les Mosaïcultures seront un « diamant », promet  le maire de Gatineau 

Le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin, et le député de Hull-Aylmer, Greg Fergus, ont reconnu pour la première fois publiquement ce que les organisateurs des Mosaïcultures avaient déjà laissé entendre : le projet ira de l'avant, mais dans une version moins ambitieuse que celle proposée.

Fin février, la ministre du Patrimoine canadien et responsable de la capitale nationale, Mélanie Joly, avait affirmé qu'une décision dans le dossier des Mosaïcultures devait intervenir dans les prochains jours. Force est de constater, plus d'un mois après cette déclaration, qu'aucune décision n'a encore été rendue.

M. Fergus s'est tout de même voulu rassurant, lundi, en indiquant qu'il n'y avait pas d'inquiétude à avoir et qu'il y aura « une participation du gouvernement fédéral dans ce dossier ».

Le député de Hull-Aylmer a aussi confirmé que des discussions étaient toujours en cours avec la Ville de Gatineau, les Mosaïcultures, le gouvernement fédéral « et d'autres intervenants clés ».

Ces partenaires doivent maintenant trouver un terrain d'entente quant à l'ampleur du projet, a souligné M. Fergus.

« Les promoteurs arrivent avec leur plan A, mais il y a toujours des plans B », a ainsi rappelé Greg Fergus. Il a réitéré la promesse de la ministre Joly, à savoir qu'il y aura une décision prochainement, sans pour autant se montrer plus précis.

Un joyau, selon le maire de Gatineau

De son côté, Maxime Pedneaud-Jobin souvient que même avec un projet de moindre ampleur, le potentiel de ce dernier demeure très important aux yeux de la Ville.

« C'est un diamant qui est précieux pour nous tous. Si le diamant est un peu plus petit, ça reste un diamant », a-t-il expliqué.

M. Pedneaud-Jobin maintient par ailleurs qu'il sent une volonté réelle du gouvernement fédéral pour appuyer Gatineau dans ce projet.

« Je n'ai pas d'inquiétude. Quant à la taille, les montants et le type de projets dont on parle, ça va être extraordinaire », promet-il.

Plus d'articles

Commentaires