Retour

Menaces à l’école Garneau : le suspect victime d’un canular

Le jeune homme arrêté lundi à la suite de menaces visant l’École secondaire catholique Garneau, dans le quartier Orléans à Ottawa, a finalement été relâché à la suite d’une enquête, a annoncé mardi le Service de police.

Le jeune de 19 ans a été victime d’une alerte malveillante – désignée en anglais par le terme de swatting. C’est-à-dire que quelqu’un s’est servi de son identité pour envoyer un message visant à attirer un déploiement policier, a expliqué l’agent Chuck Benoît, porte-parole du Service de la police d’Ottawa.

L’établissement d’enseignement a fermé ses portes, lundi, après qu’un enseignant eut reçu un courriel dans lequel une personne menaçait d’utiliser une arme contre le personnel et les élèves.

« On est encore à la recherche du suspect qui a envoyé le courriel », précise Chuck Benoît, qui ajoute que l’enquête avance.

Le malfaiteur pourrait notamment faire face à des accusations criminelles de méfait public et d’avoir communiqué des informations fausses avec l’intention d’alarmer, précise la police d'Ottawa.

Plus d'articles