Retour

Meurtre dans un hôtel de Gatineau : Blake Dooley a comparu

Un homme connu des milieux policiers est accusé de meurtre prémédité à la suite de la mort de Christine MacNeil à Gatineau à l'automne 2015.

Blake Dooley, 53 ans, a comparu au palais de justice de Gatineau cet après-midi.

L'homme n'a pas enregistré de plaidoyer. Il demeurera sous les verrous jusqu'à sa prochaine comparution, le 14 mars.

Blake Dooley a été arrêté mercredi, vers 16 h, avec la collaboration du Service de police d'Ottawa. Trois perquisitions ont aussi été menées à Ottawa le même jour en lien avec cette affaire. Il est connu des policiers.

D'autres arrestations pourraient être faites dans ce dossier, précisent les autorités.

« Le portrait-robot a été très utile dans l'enquête », a souligné Marc Leduc, inspecteur-chef de la Division des enquêtes criminelles du Service de police de Gatineau.

L'enquête se poursuit. Toute personne détenant des informations dans cette affaire est priée de contacter le service de police de Gatineau.

Retour sur les faits

Christine MacNeil, une Ottavienne de 25 ans, est morte à la suite de blessures par balle le 19 octobre vers 20 h à l'hôtel Four Points by Sheraton, rue Laurier, dans le secteur de Hull.

Le drame avait entraîné le confinement des clients de l'hôtel pendant plusieurs heures.

La police de Gatineau avait publié la semaine dernière le portrait-robot d'une personne d'intérêt dans cette affaire, qui s'est avérée être l'accusé. 

Lourd passé judiciaire

Blake Dooley a de nombreux antécédents judiciaires, tant à Gatineau qu'à Ottawa. Depuis 1997, M. Doley n'avait plus le droit de posséder une arme.

En 1996, Blake Dooley a été arrêté à Eganville, une petite municipalité à 130 km d'Ottawa, pour agression armée et de voies de fait grave. Il a dû purger deux peines, l'une d'un an et l'autre de deux ans de prison.

Blake Dooley a aussi été reconnu coupable, en 2009 et 2010, de deux autres chefs d'accusation concernant la conduite avec les facultés affaiblies. 

En 2012, l'homme de 53 ans a été reconnu coupable de possession d'une arme à feu à autorisation restreinte. Le juge lui a octroyé une sentence de 27 mois de prison.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Recettes de Noël - Ragoût de boulettes de dinde et épinards