Retour

Michel Prévost reçoit le prix Bernard Grandmaître

C'est le président de la Société d'histoire de l'Outaouais et ancien archiviste en chef de l'Université d'Ottawa, Michel Prévost, qui a reçu jeudi soir le prix Bernard Grandmaître, décerné par l'Association des communautés francophones d'Ottawa (ACFO Ottawa).

« J’aurais le goût de sauter au plafond pour exprimer ma fierté et ma gratitude », a dit le lauréat lors de son discours de remerciement.

M. Prévost a été récompensé lors du 18e gala de l’ACFO Ottawa qui se déroulait à l’édifice de l’horticulture du parc Lansdowne. Près de 250 personnes ont pris part à l’événement.

« C’est une occasion de s'arrêter et de remercier ces gens qui font du travail chaque jour, qui sont là pour la vitalité de notre communauté franco-ottavienne [...] c’est une soirée pour mettre à l’avant leur travail pour le bien-être de notre communauté », a souligné la présidente de l'ACFO Ottawa, Soukaina Boutiyeb.

Le prix Bernard Grandmaître est remis à une personnalité « pour célébrer l’ensemble de ses réalisations qui ont marqué la collectivité francophone d’Ottawa ».

Un défenseur du patrimoine franco-ontarien

M. Prévost a voulu, tout au long de sa carrière, décloisonner la profession d'archiviste, en offrant notamment plusieurs conférences, en s'impliquant auprès de certains comités comme celui pour organiser les festivités du 400e anniversaire de présence française en Ontario, et en multipliant les interventions dans les médias pour défendre le patrimoine d'Ottawa, mais aussi de l'Est ontarien et de l'Outaouais.

Michel Prévost est originaire de Hull, mais il est rapidement entré en contact avec la culture et l’histoire francophones de l’Ontario, puisque ses deux parents étaient d’origine franco-ontarienne. M. Prévost a commencé à œuvrer à l’Université d’Ottawa en 1981. Il est devenu archiviste en chef en 1990, poste qu'il a quitté à la fin de 2017.

En 2013, le Réseau du patrimoine franco-ontarien a créé le prix Michel Prévost pour récompenser un auteur publié dans la revue Le Chaînon, qui se consacre à l’histoire, à la généalogie et aux archives de la communauté franco-ontarienne.

Les grands honneurs avaient été décernés à Linda Cardinal l’an dernier. La titulaire de la Chaire de recherche sur la francophonie et les politiques publiques à l’Université d’Ottawa. En plus d’avoir été nommée membre de l’Ordre du Canada pour sa contribution à l’avancement des droits linguistiques. Mme Cardinal s’est également impliquée pour la reconnaissance d’Ottawa comme ville bilingue.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Le plus beau cadeau qu'elle pouvait recevoir





Rabais de la semaine