Retour

Mike Hoffman passe d'Ottawa à San José pour atterrir en Floride

Les Sénateurs d'Ottawa ont échangé, mardi matin, Mike Hoffman aux Sharks de San José, qui l'ont cédé aux Panthers de la Floride trois heures plus tard.

Dans ce qui a pris les allures d'un échange à trois équipes, les Sénateurs avaient aussi envoyé à San José, un espoir de la Ligue américaine en défense, Cody Donaghey. Les Sharks avaient, eux, cédé l'ailier gauche danois Mikkel Boedker et le défenseur suédois Julius Bergman.

Deux choix tardifs au repêchage de 2020 ont également changé de main. Ainsi, les Sharks obtiennent un choix de cinquième tour, mais en envoie un de sixième tour aux Sénateurs.

Avant même qu'il n'ait pu faire ses valises, Hoffman apprenait que sa destination finale serait Sunrise, en Floride. Les Sharks l'ont échangé aux Panthers en plus d'un choix de septième tour au repêchage de 2018 (ce week-end à Dallas).

Pour s'assurer les services de l'attaquant, les Panthers ont consenti à offrir leurs choix de quatrième et cinquième tours en 2018 et leur sélection de deuxième tour au repêchage de 2019.

« Mike est un joueur doué, constant et travaillant, en plus d'être un marqueur talentueux, a dit Dave Tallon, DG des Panthers. Sa vitesse, son expérience et ses aptitudes offensives renforceront notre top six. »

Âgé de 28 ans, Hoffman a inscrit 22 buts et 34 passes en 82 matchs la saison dernière. Au cours de sa carrière de 342 rencontres dans la LNH, il a accumulé 230 points (107-123).

Dorion satisfait

« Cet échange démontre notre détermination à renforcer notre équipe en améliorant la chimie de l'équipe, le leadership et le caractère de notre vestiaire et sur la glace. Nous sommes certains qu'il s'agit d'un pas dans la bonne direction pour le succès à long terme de l'organisation », a déclaré le directeur général des Sénateurs, Pierre Dorion.

Dorion a décrit Mikkel Boedker comme un joueur « compétitif » et « polyvalent ». Il a amassé 15 buts et 22 passes en 74 matchs l'an dernier avec les Sharks.

L'échange de Mike Hoffman survient après plusieurs mois de rumeurs et des frictions entre sa conjointe et celle d'Erik Karlsson.

Cette dernière a demandé, le mois dernier, une ordonnance de la cour pour la protéger contre la conjointe d'Hoffman. Melinda Karlsson avait allégué que Monika Caryk, qui partage sa vie avec M. Hoffman depuis longtemps, aurait proféré des menaces envers elle et son mari.

Mme Karlsson avait aussi demandé à la cour, le 4 mai, d'imposer à Mme Caryk un engagement à ne pas troubler l'ordre public.

Dans une déclaration sous serment, Melinda Karlsson a allégué que Caryk « a émis de nombreux messages souhaitant que mon enfant à naître meure ». Le premier enfant des Karlsson, un fils nommé Axel, est mort-né en mars.

Le communiqué de Dorion ne fait aucune mention des allégations à l'endroit de Caryk, que Hoffman a démenties.

Plus d'articles