Retour

MISE À JOUR - Adoption de la nouvelle tarification d'eau potable de la Ville d'Ottawa

Un comité municipal de la Ville d'Ottawa a adopté mardi la nouvelle tarification de l'eau potable.

Cette proposition a fait l'objet de discussions et de consultations depuis plus d'un an.

Elle prévoit l'imposition d'un tarif de base à tous les citoyens, de 17,25 $ par mois, puis d'un tarif basé sur la consommation d'eau.

Le Comité approuve également l'imposition d'un tarif pour la gestion des eaux de ruissellement.

Opposition de citoyens

Plusieurs citoyens d'Ottawa ont manifesté leur opposition à cette nouvelle grille tarifaire pour l'eau aux travaux du Comité de l'environnement, mardi.

Les changements auront pour effet d'augmenter la facture d'eau des consommateurs les plus faibles et de réduire, dans certains cas, la facture d'eau des citoyens qui consomment plus d'eau, comme les propriétaires de piscines.

Un résident, Don Fugler, a d'ailleurs fait remarquer que la nouvelle proposition de facturation d'eau favorise les plus gros consommateurs au détriment des plus faibles.

Un autre, Doug Poulter, affirme qu'il devra payer quatre fois plus cher pour l'eau potable, puisque 90 % du montant à payer seront des frais fixes.

Des revenus supplémentaires nécessaires

La Ville d'Ottawa dit avoir besoin de fonds supplémentaires pour entretenir ses infrastructures. Mais elle veut également encourager l'économie de l'eau.

Elle soutient que la nouvelle proposition est juste pour tous les citoyens, et que 85% des résidents ne verront aucun changement à leur facture, à un ou deux dollars près.

Cette proposition de changement à la tarification de l'eau potable est le fruit de 17 mois de travail, et a fait l'objet de plusieurs consultations.

Un nouveau tarif fixe pour les eaux de ruissellement

La nouvelle grille tarifaire comporte un nouveau frais pour la gestion des eaux de ruissellement.

Tous les propriétaires de maisons individuelles ou jumelées vont verser 8,88 $ par mois pour les eaux de ruissellement.

Devant le tollé dans les secteurs ruraux, les propriétaires en milieux ruraux et les propriétaires de maisons en rangée ou d'appartement liés au réseau d'aqueduc municipal obtiennent une réduction et ne payeront que 4,44 $ par mois. Leur facture va augmenter à 8,88 $ d'ici quatre ans toutefois.

Le Conseil municipal devra entériner la recommandation du Comité de l'environnement.

Son entrée en vigueur est prévue au début de 2018.

Avec les informations de Stéphane Leclerc

Plus d'articles