Retour

MISE À JOUR - Cinquième meurtre de l'année à Ottawa : l'identité de la victime dévoilée

Le Service de police d'Ottawa (SPO) a dévoilé, mercredi, l'identité de la victime du cinquième meurtre de l'année sur son territoire. Nooredin Hassan, 20 ans, a été tué par balle la veille vers 18h30 à l'intersection du chemin Ogilvie et du croissant Jasmine.

Les premiers agents arrivés sur place ont tenté des manoeuvres de réanimation cardiorespiratoire jusqu'à l'arrivée des ambulanciers paramédicaux.

L'homme, qui était connu des policiers pour une affaire de vol et d'introduction par effraction, a toutefois succombé à ses blessures à l'hôpital.

La police précise que rien ne lie la victime aux gangs de rue.

Plusieurs témoins à interroger

Les enquêteurs de l'escouade des crimes majeurs du SPO ont dû interroger plusieurs témoins dans les heures qui ont suivi le meurtre.

L'inspecteur Sean McDade indique que des « informations contradictoires » ont été rapportées sur la possible utilisation d'un véhicule dans la fusillade.

Aucun suspect n'a été appréhendé pour l'instant et le motif du meurtre demeure encore à déterminer moins de 24h après les faits, mais les policiers ont mis la main sur les enregistrements des caméras de surveillance d'une garderie et de l'école Lester B. Pearson qui se trouvent à proximité.

La police demande l'aide du public pour résoudre l'affaire.

Quartier chaud

Le croissant Jasmine a récemment été le théâtre de deux autres homicides.

Issaiah Clachar, 17 ans, a perdu la vie l'automne dernier lors d'une agression à l'arme blanche. Une autre victime de 23 ans avait également été sérieusement blessée lors de l'incident.

Quelques mois avant, le SPO enquêtait après la mort de Connor Stevenson. Le jeune homme de 18 ans avait été tué dans la cage d'escalier d'un immeuble du même secteur.

Cette succession de crimes violents pousse le conseiller du quartier à demander plus de ressources pour combattre la criminalité.

Tim Tierney rencontrera jeudi le chef du SPO Charles Bordeleau ainsi que le président de la Commission des services policiers d'Ottawa, le conseiller Eli El-Chantiry.

« Cette réunion doit donner des résultats concrets et visibles dans la communauté. Je compte demander plus de patrouilles policières dans le quartier, qu'on accélère l'implantation de patrouilles communautaires ainsi que l'installation de caméras de sécurité, quelque chose qui est utilisé dans d'autres municipalités comme Toronto », illustre M. Tierney.

Le conseiller promet de poursuivre ses efforts jusqu'à ce qu'une solution au problème de violence soit trouvée.

Dans le quartier, les résidents se sentent également de moins en moins en sécurité.

Roch Rondeau n'a pas été témoin du meurtre de Nooredin Hassan, mais a vu les ambulanciers tenter de le ramener à la vie.

« Ce n'est plus un bon quartier. J'aimerais voir beaucoup plus de sécurité », dit l'homme de 21 ans.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine