Retour

MISE À JOUR - Hauteur des tours : les résidents d'Ottawa-Gatineau généralement satisfaits des élus

Les résidents d'Ottawa et de Gatineau se montrent généralement satisfaits de la façon dont les élus municipaux ont assumé leurs responsabilités pour réglementer la hauteur maximale des immeubles. C'est ce qui ressort d'un sondage Segma Recherche/Radio-Canada.

Ainsi, les répondants se sont dits satisfaits à 62 % du travail des élus dans ce dossier, mais ce sont les contribuables d'Ottawa qui ont montré une plus forte satisfaction (70 %), par rapport à ceux de Gatineau (56 %).

« Au fil des ans, on a quand même amélioré l'approche face aux grandes tours. Autrefois, on construisait de grandes tours, il y avait des problèmes de vent, d'ensoleillement », précise le conseiller municipal Richard Bégin, président du comité consultatif d'urbanisme à la Ville de Gatineau.

Il ajoute que les exigences auprès des promoteurs ont été modifiées.


Un segment du même sondage, dévoilé mardi, montrait que 60 % des résidents d'Ottawa et de Gatineau étaient contre les grandes tours d'habitation.

Le sujet est d'actualité puisque des projets d'envergure sont en branle dans les deux villes. À Ottawa, dans la Petite Italie, on prévoit la construction de tours de plus de 30 étages : le SoHo Italia (trentaine d'étages), le Icon (45 étages) ainsi que les trois tours SKY (dont une de 55 étages).

À Gatineau, Brigil propose de son côté deux tours, l'Alliance (35 étages) et la Renaissance (55 étages), devant le Musée canadien de l'Histoire.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un tsunami de glace sème la panique!





Rabais de la semaine