Retour

MISE À JOUR - Journée de grève pour les enseignants de l'Outaouais

Quelque 5000 enseignants des commissions scolaires des Portage-de-l'Outaouais, des Draveurs et au Cœur-des-Vallées sont en grève mercredi; les élèves se retrouvent donc en congé forcé.

Ainsi, les cours sont suspendus et les services de garde sont fermés dans trois des quatre commissions scolaires francophones de l'Outaouais. La commission scolaire des Hauts-Bois-de-l'Outaouais n'est pas touchée par cette grève.

Environ 1600 enseignants profitent du débrayage pour se joindre à une manifestation à Montréal. En tout, 20 000 enseignants provenant de diverses régions de la province sont attendus au Square-Victoria sur le coup de 11 h.

Claude Tardif, président du Syndicat de l'enseignement de l'Outaouais, explique que les négociations entre Québec et les enseignants achoppent sur plusieurs questions, dont la hausse du nombre d'élèves par classe et l'abolition de 800 postes pour aider les enfants vulnérables.

« On est conscient que cette journée de grève à une incidence pour les parents, mais il faut se rappeler qu'on parle d'une journée [...]. Si jamais le dépôt patronal passait tel quel, on parle de quelque chose qui va durer au moins cinq ans », précise-t-il.

Au total, 34 000 enseignants affiliés à la Fédération autonome de l'enseignement sont en grève partout au Québec pour dénoncer les compressions budgétaires en éducation, ainsi que la lenteur des négociations de leur convention collective avec le gouvernement et les commissions scolaires.

Ce débrayage touche 275 000 élèves, dans dix commissions scolaires. Une grève tournante est également prévue en octobre.

Plus d'articles

Commentaires