Retour

MISE À JOUR - La contestation continue chez les chauffeurs de taxi de l'aéroport d'Ottawa

Les chauffeurs de taxi de l'aéroport d'Ottawa ont décidé de ralentir considérablement la circulation sur la promenade de l'aéroport, aujourd'hui. Ils ont manifesté en roulant très lentement leurs véhicules à partir de l'aéroport.

Il s'agit d'un nouveau moyen de pression entamé par ces conducteurs depuis l'injonction obtenue par la direction de l'aéroport, qui limite leurs actions.

Le lock-out décrété par la compagnie de répartition Coventry Connections a entamé sa deuxième semaine.

Les chauffeurs de taxi de l'aéroport se refusent à refiler aux clients les frais de 5 $ supplémentaires qui leur sont réclamés par l'employeur. Ils dénoncent le fait que le montant de cette redevance soit doublé.

L'entreprise Coventry Connections justifie l'augmentation des frais liés à la réception d'un client à l'aéroport. Le directeur de l'exploitation, Marc-André Way, soutient que le secteur est de plus en plus dynamique.

« Nos calculs démontrent que, oui, il y a une augmentation. Mais quand ça fait 17 ans que le taux est le même, presque le même, nous comprenons qu'il faut s'ajuster », estime-t-il.

Le mouvement ne fait pas l'unanimité chez les passagers qui doivent prendre leur mal en patience. Certains d'entre eux estiment que le geste d'éclat va nuire à la cause des chauffeurs.

Les chauffeurs de taxi de l'aéroport ont également manifesté devant les bureaux de Coventry à Ottawa, aujourd'hui. Ils ont empêché les conducteurs de taxi des entreprises Bleu Line et Capital de circuler librement.

Plus d'articles

Commentaires