Retour

MISE À JOUR - Les élus de La Pêche et de Val-des-Monts donnent le feu vert aux clignotants verts

Les pompiers volontaires de La Pêche et de Val-des-Monts devraient pouvoir bientôt utiliser des feux clignotants verts lorsqu'ils répondent à un appel d'urgence à bord de leur véhicule personnel. Les conseils municipaux des deux municipalités ont voté, cette semaine, pour aller de l'avant avec le projet pilote de trois ans annoncé en mai dernier.

Un texte de Jean-Sébastien Marier

Le maire de Val-des-Monts, Jacques Laurin, rappelle que les feux clignotants verts signaleront aux autres usagers de la route que le véhicule qui en est muni répond à une urgence. Les conducteurs sont donc une invitation à céder le passage.

« La municipalité de Val-des-Monts [...] a une superficie assez grande », souligne M. Laurin. « Si on peut gagner une seconde ou deux lors d'une intervention, je pense que c'était une décision très sage d'adopter cette résolution. »

Comme rapporté par ICI Ottawa-Gatineau la semaine dernière, Val-des-Monts publicisera prochainement le programme de feux verts clignotants auprès de ses citoyens.

Pas d'échéancier précis

L'échéancier final pour l'entrée en vigueur de la nouvelle mesure n'est pas encore arrêté. Selon le maire Laurin, le processus s'enclenchera d'ici un mois à un mois et demi, tout d'abord avec une courte formation obligatoire pour les quelque 35 pompiers volontaires de Val-des-Monts.

« Évidemment, il faut attendre la livraison de l'équipement comme tel », précise-t-il. « Aussitôt que toute la formation est faite et que nous avons l'équipement, on va de l'avant. »

À La Pêche et ailleurs en Outaouais

De son côté, la directrice générale de la Municipalité de La Pêche indique que l'échéancier pour la mise en oeuvre du projet pilote n'a pas encore été établi. Jointe au téléphone, Annie Racine explique que certaines formalités doivent encore être réglées, notamment en ce qui a trait à la formation des pompiers et à l'acquisition des feux clignotants.

Par ailleurs, les élus de Chelsea ont appuyé le projet pilote, lors de leur dernière réunion, lundi. Selon la mairesse Caryl Green, ils attendent toutefois la prochaine rencontre du conseil des maires de la MRC des Collines-de-l'Outaouais pour décider de la suite des choses.

Pour leur part, les responsables de la Municipalité de Cantley étudient toujours la question des feux verts clignotants. Les élus de l'Ange-Gardien, de Notre-Dame-de-la-Salette et de Pontiac ne se sont pas encore prononcés sur le dossier.

Certains élus et gestionnaires municipaux contactés par ICI Ottawa-Gatineau ont souligné qu'il était important de bien informer la population, ce qui nécessite des coûts, et de former les pompiers avant d'aller de l'avant avec le projet pilote.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un rottweiler goûte à du citron pour la première fois





Rabais de la semaine