Retour

MISE À JOUR - Réaménagement dans les écoles de la CSD : une première rencontre avec les parents

Plus de 200 parents se sont présentés à la première soirée de consultation organisée par la Commission scolaire des Draveurs (CSD), pour discuter des options envisagées afin de régler le problème de surplus d'élèves au primaire.

Des documents rendus publics démontrent que dans plus de la moitié des écoles primaires desservies par la Commission scolaire des Draveurs, il manquera plusieurs centaines de places pour accueillir les élèves, d'ici 2020.

« Les écoles à l'intérieur de la Ville se dépeuplent et, à l'extérieur, ça s'intensifie. La densité est plus importante [...]. Donc, on doit recadrer la clientèle », explique Claude Beaulieu, président de la CSD.

D'ici 2020, plus de 11 000 élèves seraient inscrits aux préscolaire et primaire, une augmentation de 6%. Il manquerait alors 824 places dans les infrastructures de la CSD.

Cette dernière devra donc réaménager l'ensemble de ses établissements pour faire face à cette augmentation importante du nombre d'élèves.

La première rencontre de consultation était organisée avec les parents à l'École de L'Odyssée, l'une des écoles qui pourraient être appelées à vivre des changements.

La CSD a présenté une vue d'ensemble de sa clientèle actuelle, d'âge préscolaire, primaire et secondaire pour l'ensemble de ses établissements, en s'appuyant sur des chiffres, en plus de présenter ses prévisions d'augmentation pour les quatre prochaines années, d'ici 2020.

Le président soutient que les suggestions des parents ont été entendues et que la Commission scolaire en tiendra compte pour bonifier son scénario de base. Il précise que la stabilité des jeunes fait partie des priorités. 

Par ailleurs, M. Beaulieu ajoute que la CSD envisagera la possibilité que les parents puissent se porter volontaires pour le transfert de leurs enfants dans une autre école.

Une situation difficile à vivre

Il y a trois ans, une mère de famille, Kathy Blouin, a vécu la saga du changement d'école. Mme Blouin avait acheté sa maison afin d'être près de l'école, mais la CSD a déplacé sa fille dans un autre établissement scolaire.

Le changement fût finalement toléré par la famille, mais cette dernière ne désire pas changer d'école à nouveau.

La jeune famille se considère toutefois comme chanceuse, puisque dans les plans actuels, elle ne serait pas touchée par un changement d'école. Mme Blouin comprend cependant la déception que pourraient vivre d'autres parents. « On vit toujours un petit peu sur le qui-vive. »

À ce point-ci du processus, la Commission veut surtout obtenir les commentaires, les questions des parents et leurs pistes de solutions pour gérer cette augmentation importante du nombre d'élèves.

Neuf groupes vers le secondaire

Le scénario qui est proposé pour l'an prochain, c'est le maintien du transfert de neuf groupes d'écoles primaires à l'école secondaire, la Polyvalente Le Carrefour.

Pour les autres rentrées scolaires d'ici 2020, la CSD prévoit redessiner les territoires des écoles, ce qui implique des transferts d'école pour plusieurs enfants.

Bien des parents s'étaient opposés à cette décision dans le passé.

L'arrivée d'une nouvelle école primaire internationale à l'École Polyvalente Le Carrefour pourrait aider à augmenter le taux d'occupation de l'école secondaire et de réduire le taux d'occupation des écoles primaires.

Des consultations seront faites dans les autres secteurs de la Commission scolaire des Draveurs.  

Avec les informations de la journaliste Laurie Trudel

Plus d'articles

Commentaires