Retour

Mission économique dans l'État de New York : un « Boysclub »?

Avant même qu'elle ne soit commencée, la mission économique aux États-Unis dirigée par le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin, suscite la controverse. Une entrepreneure de la région, Valérie St-Jean, trouve « inadmissible » qu'aucune femme d'affaires ne fasse partie de la délégation de Gatineau.

Les maires de Drummondville, Magog, Shawinigan, Alma et Gatineau vont rencontrer les maires de Syracuse, Rome et Rochester, des commissaires au développement économique et des gens d'affaires américains lors de cette mission de l'Union des municipalités du Québec (UMQ).

Sur une publication Facebook qui annonçait la tenue de l'événement, la directrice générale de 4elements raconte qu'elle trouve « dommage que les femmes d'affaires soient sous-représentées. » Sept hommes de Gatineau accompagneront le maire dans l'État de New York.

« Il est difficile de se réjouir complètement quand la délégation de sept personnes de Gatineau est en fait une délégation de 7 HOMMES de Gatineau », commente une autre dame, Diane Tremblay. « N'y a-t-il chez nous aucune femme d'affaires? »

En entrevue à Radio-Canada, l'entrepreneure avoue qu'il y a encore du pain sur la planche, au sujet de la place des femmes. « On a beaucoup de chemin à faire et la preuve est de voir que cette délégation est entièrement composée d'hommes. »

Entrepreneurs choisis « sans égard au sexe des individus »

Il n'a pas fallu plus de temps pour que le responsable des communications de Développement économique - CLD Gatineau, Jean-François Guitard, s'en mêle.

« Je peux cependant vous assurer que les entrepreneurs ont été sélectionnés en fonction du volet technologique (entreprises œuvrant dans le secteur des hautes technologies) et des possibilités de maillages, et ce, sans égard au sexe des individus », écrit-il.

Valérie St-Jean a aussitôt répliqué en rappelant que son entreprise œuvrait dans le domaine des technologies et qu' « il aurait été intéressant d'avoir une représentation féminine » pendant la mission dirigée par Maxime Pedneaud-Jobin.

Les maires se déplacent chez nos voisins du Sud pour créer des liens, voir comment ils organisent leur structure économique et développer une expertise, qui servira tant aux petites qu'aux grandes municipalités du Québec.

La conversation Facebook : 

Plus d'articles

Commentaires