Retour

Mission économique qualifiée de « boysclub »: le maire de Gatineau réagit

Le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin, admet que des leçons doivent être tirées de l'absence de femmes d'affaires au sein de la mission économique de l'Union des municipalités du Québec (UMQ), qui s'ouvre mercredi aux États-Unis.

Il réagissait ainsi à des critiques soulevées dans les médias sociaux, mardi, alors que la mission avait été qualifiée de « boysclub ».

Le maire a expliqué que les entreprises qui prennent part au voyage ont été sélectionnées en fonction de critères précis. Elles sont issues des hautes technologies, sont déjà présentes sur la scène internationale et ont un intérêt pour le nord-est américain. Seulement une femme était à la tête des entreprises qui répondaient à ces critères et elle a refusé de participer, précise le maire.

« Je suis à l'aise avec le choix d'entreprises, je suis à l'aide dans le cadre de la mission, mais c'est un message qu'on ne veut pas envoyer », souligne le maire.

Une délégation d'élus municipaux de Gatineau, d'Alma, de Drummondville, de Magog et de Shawinigan sont en mission économique dans le nord de l'État de New York jusqu'à vendredi. Ils sont accompagnés de dirigeants d'une quinzaine d'entreprises.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine