Plusieurs artistes tenteront d'épater la galerie au Contact Ontarois, le grand marché du spectacle francophone, qui se tiendra principalement au Centre des arts Shenkman jusqu'au 19 janvier.

Un texte de Marie-Ève DuSablon

L’organisation propose cette année la plus grande programmation jamais offerte en mettant en lumière le talent de 51 artistes francophones provenant de partout au pays, dont 19 créateurs franco-ontariens.

Ces derniers participeront à des ateliers de formations et vitrines artistiques dans le but de séduire diffuseurs, producteurs et agents de la francophonie canadienne et internationale.

« J’ai eu la chance de faire Contact il y a quatre ans, et je suis partie en tournée partout en Ontario, donc j’espère que ça se reproduira cette année », explique l’auteure, compositrice et interprète Céleste Levy, qui lancera son deuxième album ce printemps.

Le public aura aussi le droit à sa part du gâteau

Le public pourra également goûter à toutes ces saveurs artistiques en participant à certaines vitrines. La formule est simple : les artistes auront 20 minutes pour présenter le fruit de leur travail pour ensuite « piquer une jasette » avec les spectateurs.

Damien Robitaille, Jacques Jacobus, Yao, Shawn Jobin et Lydia Képinski figurent entre autres parmi les artistes qui se feront valoir sur scène au cours des prochains jours.

Liste complète des artistes ICI

Le volet danse vient faire valser la foule

Pour la toute première fois de l’histoire, le Contact Ontarois invite la foule et les diffuseurs à assister à trois vitrines laissant place à la danse. Les compagnies BoucharDanse, Corpus et la Compagnie ODD présenteront des extraits de spectacles tout en partagant leur cheminement artistique.

« Nous nous demandions pourquoi nous ne recevions pas beaucoup de demandes de la part du secteur de la danse et certains nous ont expliqué que ça peut être difficile pour la danse de passer entre un numéro de rock et d’humour », a expliqué le directeur général de Réseau Ontario, Martin Arsenault, dans une entrevue menée par Kevin Sweet.L’organisation a donc décidé de présenter ces vitrines à l’Université d’Ottawa dans la salle académique pour maximiser leur rayonnement.

Après la suspension du Festival Danse Canada qui n’aura pas lieu en mai prochain faute d'argent, notamment, « les artistes en danse ont envie de bâtir des ponts avec un public », a confié Sylvie Bouchard, directrice de la compagnie Bouchardanse.

Après un processus de sélection des diffuseurs de Réseau Ontario, un bon nombre d’artistes qui présenteront une vitrine pendant l’événement pourront faire partie de la programmation des Tournées Réseau Ontario 2018-2019.

Plus d'articles