Retour

Moi, Nojoom, 10 ans, divorcée remporte les grands honneurs au FFO

Le premier long métrage de fiction de la réalisatrice yéménite s'est mérité à la fois le prix du public et celui de la critique pour Moi, Nojoom, 10 ans, divorcée. Il a ainsi devancé le film Mustang, Spotlight et Les Mauvaises herbes dans ces catégories.

Moi, Nojoom, 10 ans, divorcée raconte l'histoire d'une petite fille victime d'un mariage forcé, un phénomène qui touche un tiers des femmes de moins de 18 ans au Yémen, selon Khadija Al Salami.

Après le Goya et les Césars, le film Mustang de Deniz Gamze Ergüven s'est quant à lui mérité le prix du jury 2016.

La 18e édition du Festival du film de l'Outaouais (FFO) a pris fin au Cinéma 9 avec la projection de la comédie d'Arnaud et Jean-Marie Larrieu : 21 nuits avec Pattie.

Au total, 81 longs métrages provenant du Canada et de 25 pays différents ont été projetés au Cinéma 9, au Cinéma Aylmer, à l'Université du Québec en Outaouais (UQO) et pour la première fois à La Nouvelle Scène, à Ottawa.

Selon les organisateurs, les différentes activités du festival ont connu un grand succès avec plusieurs ateliers affichant complet, des projections étudiantes et une compétition de courts métrages populaires.

Les débats autour de L'amour au temps du numérique avec Sophie Lambert et pour Le commerce du sexe avec Ève Lamont ont également été courus, selon les organisateurs.

La 19e édition du FFO se déroulera, l'an prochain, du 23 au 31 mars 2017.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine