Retour

Moins de patients dans les urgences de l’Outaouais

Le déplacement de patients d'hôpitaux vers des endroits plus adaptés à leurs besoins aurait considérablement amélioré la situation dans les urgences de la région. C'est du moins ce qu'a affirmé, vendredi, le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de l'Outaouais.

Selon le CISSS, 121 personnes en attente d’une place dans un centre d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) ou d’un retour à la maison, d’où s’effectuera leur suivi médical, occupent présentement un lit dans l'un des hôpitaux de l’Outaouais. C’est 57 personnes de moins qu’il y a deux semaines, alors que 178 patients étaient en attente de soins alternatifs.

Les places ainsi libérées ont permis à de nombreux patients de quitter les urgences et de recevoir leurs soins dans d’autres secteurs des hôpitaux.

Le déplacement des patients de Pierre-Janet complique les choses

Si la situation s’est passablement améliorée à l’hôpital de Papineau, elle demeure préoccupante dans les hôpitaux de Hull et de Gatineau. D’après la direction du CISSS de l’Outaouais, cela est en bonne partie attribuable au déplacement des 64 patients de l’Hôpital Pierre-Janet, causé par le bris d’une conduite d’eau le 3 février dernier.

Rappelons que le bris s’est produit quand un détenu en attente d'un procès, qui subissait une évaluation psychiatrique, a endommagé une conduite d’eau, alors qu’il tentait de s'enfuir de l'établissement. Il séjournait à l'unité psycholégale, la même d'où s'est échappé David Harvey en décembre.

Par voie de communiqué, le CISSS a dit poursuivre ses efforts afin de trouver des solutions durables au déplacement des patients touchés.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Ce garçon se fait prendre par le reste de sa famille!





Rabais de la semaine