Retour

Moins du quart des candidats aux élections municipales de Gatineau sont des femmes

Sur les 52 candidatures aux élections municipales de Gatineau le 5 novembre, seules 12 ont été placées par des femmes. Les femmes sont donc aussi peu représentées que lors du scrutin de 2013.

Un texte de Dominique Degré

Qu’elles briguent la mairie ou un poste de conseillère municipale dans l’un des 18 quartiers de Gatineau, les candidates aux élections municipales ne représentent que 23 % des personnes qui se sont lancées dans la course, tous postes confondus.

Il s’agit d’une progression marginale par rapport aux dernières élections. En 2013, 46 personnes se sont lancées dans la course pour un siège au conseil municipal et quatre autres avaient la mairie dans leur mire. Il n’y avait alors que 10 candidates et aucune d’entre elles n’aspirait au poste de mairesse.

L'attrait d'un parti

Sur les 12 candidates gatinoises, huit d’entre elles font partie d’Action Gatineau.

C’est le cas de Mélisa Ferreira, qui se présente dans le district Manoir-des-Trembles-Val-Tétreau. Elle affirme qu’un parti lui permet d’être bien entourée d’une équipe qui peut l’appuyer sur des questions logistiques et échanger avec elle.

Elle admet aussi qu’un tel soutien lui est essentiel, puisqu’elle a bon nombre de responsabilités en tant que mère de jeunes enfants.

La candidate du district d’Aylmer, Audrey Bureau, a choisi pour sa part d’être candidate indépendante. « C’est sûr que d’être indépendante, ça pose des défis supplémentaires. À toutes les étapes de la campagne, j’ai un beaucoup plus grand rôle à jouer », a-t-elle admis.

Elle croit toutefois qu’il n’y a pas de différence réelle entre être indépendante et faire campagne sous la bannière d’un parti, car elle estime que l’appui de la communauté ne dépend pas d’une allégeance politique.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Ce husky n'arrête pas d'éternuer!





Rabais de la semaine