Retour

Moment festif pour les réfugiés syriens à Ottawa

La Ville d'Ottawa et différents partenaires engagés dans l'accueil de ces réfugiés organisent une fête publique pour souhaiter la bienvenue aux réfugiés syriens. Ils étaient plusieurs centaines à y prendre part au Parc Lansdowne.

La bonne humeur se lit sur le visage de Sondos Al Horané et de sa fille de deux ans. Lui et sa famille sont au pays depuis trois mois. Ils sont venus exprimer leur gratitude envers le Canada.

M. Al Horané espère pouvoir un jour reprendre ses activités d'hommes d'affaires. C'est le métier qu'il exerçait en Syrie.

Mustafa Yousef, un Syrien arrivé au pays par la Jordanie, sait très bien que pour s'intégrer dans sa nouvelle société, il lui faudra apprendre les langues du Canada. « Maintenant, je ne travaille pas, j'apprends l'anglais et le français. »

Environ 1500 réfugiés syriens sont sur le territoire de la Ville d'Ottawa et les défis sont énormes : besoins en nourriture, soins de santé, logement, emplois. 

Les besoins en éducations sont aussi importants. En effet, plus de la moitié des réfugiés sont des enfants. 

« C'est nécessaire pour nous autres de travailler avec les conseils scolaires pour s'assurer qu'il y a des places dans les écoles pour les réfugiés syriens, parce que c'est important pour ces jeunes enfants de commencer à apprendre l'anglais ou le français », précise le maire d'Ottawa, Jim Watson.

Il faut aussi accélérer les démarches pour regrouper les familles syriennes, selon le vice-président de l'Organisation des musulmans unis d'Ottawa-Gatineau, Jalil Marhnouj. « Plusieurs d'entre eux viennent nous voir parce qu'ils ont des mères qui sont restées là-bas. Ils ne peuvent pas avoir la paix sans avoir leurs familles. »

400 nouveaux réfugiés syriens sont attendus d'ici la fin de l'année dans la capitale. Parmi eux, une centaine seront ici au cours des prochaines semaines.

D'après le reportage de Godefroy Macaire Chabi

Plus d'articles

Commentaires