Croiser un « soleil » dans un lieu public, quelqu'un qui laisse une trace dans votre quotidien avec sa bonne humeur et sa gentillesse, ça vous est déjà arrivé? Les Malins ont eu la chance de bavarder avec Robert St-Pierre, alias Monsieur Passeport, qui avait le don de rendre les gens heureux.

Un texte de Simon Deschamps pour Les Malins

M. St-Pierre est une figure connue à Gatineau. Il a été commissionnaire au bureau des passeports à la Place du Centre, sur la promenade du Portage, pendant 15 ans, après un passage de 25 ans dans les Forces armées canadiennes.

« J'aime travailler avec les gens et les aider le plus possible », dit-il pour expliquer l'attachement des gens à son égard.

Jeudi dernier, il tirait sa révérence pour profiter d'une retraite bien méritée. Plusieurs personnes lui ont dit qu'elles allaient s'ennuyer de lui.

M. St-Pierre était reconnu par ses collègues et du public comme un homme patient, à l'écoute, toujours prêt à aider les gens. Ses qualités lui ont permis d'accrocher un sourire dans le visage de milliers de personnes, de désamorcer des chicanes et de réconforter des gens mécontents.

« Il y avait un monsieur qui était fâché en arrivant. Je l'ai amené à ma table et je lui ai dit : ''Remplissez le formulaire, vous allez voir, ça va aller vite. Ce n'est pas si pire.'' En sortant, il était très content et il est venu me voir, me serrer la main et me dire merci », se souvient-il.

Son épouse Lorette St-Pierre, avec qui il est marié depuis près de 41 ans, confirme que la personnalité publique de son mari est la même qu'à la maison. Il est toujours de bonne humeur et jamais elle ne l'a vu fâché.

Une rockstar

M. St-Pierre est une « rockstar du passeport », sa réputation n'est plus à faire. Même à des milliers de kilomètres, il se fait reconnaître. Ça lui est arrivé dans un aéroport au Costa Rica et à Terre-Neuve.

« Les gens ne me connaissaient pas par mon nom et ils m'appelaient tous Monsieur Passeport », fait-il savoir.

Mme St-Pierre savait que son mari « était une star et qu'il était populaire, mais jamais à ce point-là ».

Maintenant à la retraite, M. St-Pierre pourra faire des activités en compagnie de sa dulcinée. « On va aller prendre des marches. J'aime les sports, donc on va aller faire du sport », dit-il.

Parions que Monsieur Passeport ne pourra pas faire son épicerie sans se faire reconnaître.

Avec la collaboration de Roxane Léouzon et d'André Dalencourt

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine