Retour

Mort d'un professeur de l'UQO qui s'est fait remarquer pendant la crise étudiante

L'expert des questions autochtones Thibault Martin est mort, samedi, à l'âge de 54 ans. Professeur à l'Université du Québec en Outaouais (UQO) depuis 2004, M. Martin s'était notamment fait connaître du grand public après avoir été arrêté lors du « printemps érable » de 2012.

« C’est avec tristesse que nous apprenons le décès du professeur Thibault Martin, du Département des sciences sociales. La communauté universitaire de l’UQO vient de perdre un professeur respecté et un chercheur de renommée internationale sur les questions autochtones », peut-on lire dans un message publié sur le site Internet de l'établissement d'enseignement.

L'Université n'a pas précisé la cause de son décès, qui s'est produit à la Maison Mathieu Froment-Savoie, un centre de soins palliatifs de Gatineau.

Le professeur Martin avait fait les manchettes lorsqu'il avait été arrêté pour entrave au travail des policiers en avril 2012, lors de manifestations étudiantes. La Couronne avait par la suite retiré ses accusations contre lui.

M. Martin était un expert reconnu à l'échelle mondiale et était titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur la gouvernance autochtone du territoire. Avant de faire carrière comme chercheur, M. Martin a été journaliste et enseignant.

Son travail a été récompensé à de nombreuses reprises. Il s'est notamment vu décerner, en 2004, le prix du jeune sociologue par l'Association internationale des sociologues de langue française pour le meilleur premier livre de sociologie.

Une célébration en présence des cendres aura lieu le samedi 23 septembre, à 14 h, à la Coopérative funéraire de l'Outaouais.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine