Retour

Mosaïvernales ferme temporairement son exposition

L'organisation des Mosaïvernales, à Gatineau, ferme temporairement l'exposition pour réparer des sculptures endommagées par la hausse des températures dans les derniers jours.

Cette fermeture devrait permettre aux sculpteurs de Harbin de retoucher les fresques endommagées. L'organisation fera une mise à jour le 1er février.

Plusieurs visiteurs se sont plaints de la qualité des oeuvres lors des premiers jours suivant l'ouverture. Par ailleurs, les heures d'ouverture seront dorénavant du crépuscule à 22 h tous les jours de la semaine. Depuis vendredi, le grand public pouvait accéder à l'exposition à compter de l'après-midi. 

Or, des visiteurs se sont dits déçus de leur expérience. Selon les organisateurs, l'exposition orchestrée autour du thème de l'hiver a toutefois été conçue pour être appréciée à son plein potentiel une fois le jour tombé.

« Le concept derrière le tout, c'était vraiment au niveau de la soirée, je pense que pendant le jour, ce qui est intéressant, c'est de venir voir le détail, le volet artistique qui est intégré aux sculptures », affirme la directrice des relations publiques pour les Mosaïvernales Gatineau 2018, Geneviève Ménard.

Les visiteurs des trois premiers jours sont invités à se rendre au parc Jacques-Cartier pour visiter l'exposition gratuitement, sur présentation de leur billet.

Les Mosaïvernales, qui ont coûté environ 1,3 million de dollars à produire, espèrent toujours attirer 200 000 visiteurs en six semaines d'activités.

Une équipe de 24 maîtres sculpteurs venue de Chine a travaillé dur dans les dernières semaines pour terminer les Mosaïvernales à temps pour l'ouverture au grand public, le 26 janvier. Il s'agit d'un trajet d'un kilomètre où l'on retrouve une vingtaine de sculptures sur neige illuminées.

Plus d'articles

Vidéo du jour


L'art d'être le parfait invité