Retour

MRC de la Vallée-de-la-Gatineau : le projet d’asphaltage d'une piste cyclable inquiète

Le projet d'asphaltage d'une piste cyclable, qui pourrait démarrer cet automne, inquiète certains résidents de la MRC de la Vallée-de-la-Gatineau. Ils ont l'occasion de se faire entendre, vendredi soir, lors d'une réunion.

Un forum public doit en effet se tenir à la salle municipale de Blue Sea, vendredi de 19 h à 21 h, à l'initiative de l'Association du bassin versant du lac Blue Sea.

Il sera question de la revitalisation d'une portion de 21 km du sentier Véloroute des Draveurs. Le tronçon s'étend entre Gracefield et Messines, sur l'ancienne voie ferrée Canadien Pacifique qui reliait Low et Farley.

Une subvention de 500 000 $ a même été débloquée en août dernier par le gouvernement fédéral, dans le cadre du Programme Infrastructures Canada 150. Cela représente un tiers du budget total.

Lors de l'annonce de l'octroi de ce financement, il avait été précisé que l'Association régionale de motoneigistes de la Haute-Gatineau, Les Ours Blancs inc., était le promoteur du projet.

Des réticences

Le problème, selon un comité composé de propriétaires et d'usagers du sentier, est que le pavage longera par endroits des plans d'eau - dont le lac Blue Sea - et des résidences.

Ils ont manifesté de sérieuses inquiétudes à propos des effets négatifs que pourrait avoir ce projet sur l'écosystème local, notamment en raison de la menace que posent les espèces envahissantes.

Les résidents s'inquiètent aussi de leur sécurité dans le secteur, à cause de l'essor du cyclotourisme que pourrait générer la nouvelle infrastructure.

La MRC rassurante

Pour sa part, la MRC de la Vallée-de-la-Gatineau estime qu'il est possible de limiter les répercussions environnementales du projet. Ce dernier pourrait même avoir des effets positifs sur la santé du bassin versant.

« S'il y avait un quelconque doute dans nos esprits qu'il y avait des risques pour un plan d'eau, c'est certain qu'on n'irait pas de l'avant avec ce projet-là », souligne la directrice générale de la MRC, Lynn Kearney, qui promet que les travaux seront réalisés d'une manière responsable.

L'Association du bassin versant du lac Blue Sea indique pour sa part qu'elle s'assurera que tout se fasse selon les règles.

La MRC de la Vallée-de-la-Gatineau devra notamment obtenir les autorisations nécessaires auprès du ministère du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques du Québec (MDDELCC) pour les travaux dans les zones riveraines.

D'après un reportage de Godefroy Macaire Chabi

Plus d'articles

Vidéo du jour


L’amour selon le zodiaque