Retour

Négociations productives pour les 17 CPE en Outaouais

Les deux jours de négociations entre la partie patronale et le syndicat représentant les éducatrices de 17 centres de la petite enfance (CPE) de l'Outaouais ont pris fin dimanche à midi. Les discussions ont été productives, selon les deux parties, si bien qu'il serait étonnant qu'une grève générale illimitée soit déclenchée au cours des prochains jours.

« Les parties ont réussi à avoir des ententes de principe sur environ 9 des 17 conventions collectives des CPE de la région de l'Outaouais », a avancé Michel Lessard, conseiller en relations de travail pour l'Association patronale des CPE de l'Outaouais.

Le vice-président régional de la Fédération de la santé et des services sociaux, Christian Meilleur, est aussi d'avis que les négociations en présence du conciliateur se sont déroulées dans un « climat positif ». Il estime toutefois qu'il reste encore des ficelles à attacher par rapport aux neuf conventions collectives mentionnées par M. Lessard.

Les deux camps doivent discuter sans le conciliateur le 29 mars. Les prochaines rencontres avec le conciliateur sont prévues quant à elles les 5 et 6 avril.

« Je serais étonné qu'une des deux parties se braque d'ici là », a indiqué M. Meilleur.

Rappelons que les parents ont dû se réorganiser la semaine dernière alors que les éducatrices, munies d'un mandat de grève, ont fermé leurs portes pendant quatre jours consécutifs.

Avec les informations de Jacaudrey Charbonneau

Plus d'articles

Vidéo du jour


Recettes de Noël - Ragoût de boulettes de dinde et épinards