Retour

Nouveau contrat de travail pour les employés d'OC Transpo

La Ville d'Ottawa et ses employés d'OC Transpo évitent un conflit de travail qui aurait paralysé le transport en commun dans la capitale au printemps ou encore pendant le 150e anniversaire du Canada. Les deux parties se sont entendues sur un nouveau contrat d'une durée de quatre ans.

Le nouveau contrat de travail prévoit des hausses salariales de 2 % pour chacun des trois premières années et de 2,25 % pour cent la dernière année.

Est-ce que la ville d'Ottawa paie trop cher pour éviter la perturbation de son système de transport en commun?

Le président de la commission du transport en commun, Stephen Blais, croit que non.

Éviter les scénarios du passé

Le souvenir du conflit de travail de 2009 est encore bien frais dans la mémoire des Ottaviens. L'interruption du service pendant soixante jours fait partie de l'héritage de l'ancien maire Larry O'Brien.

Le lock-out des chauffeurs et employés d'entretien d'OC Transpo avait coûté 6 millions de dollars à la société de transport. Le maire d'Ottawa, Jim Watson, voulait absolument éviter un conflit de travail semblable cette fois-ci.

« 2017 et 2018 sont les années très importantes pour la ville. 2017 pour les touristes et les célébrations du 150e anniversaire et 2018 parce que c'est le changement et on dit bienvenue au train léger sur la ligne de la confédération », a-t-il ajouté.

La nouvelle entente contractuelle avec les 2200 employés d'OC Transpo entrera en vigueur le premier avril.

Avec les informations de Gilles Taillon

Plus d'articles

Vidéo du jour


Recettes de Noël - Ragoût de boulettes de dinde et épinards