Retour

Nouveau service UberAssist à Ottawa: un accueil tiède 

Le nouveau service de covoiturage UberAssist, destiné aux personnes âgées et aux clients avec des problèmes de mobilité, est accueilli de manière mitigée à Ottawa.

Lancé en début de semaine dans la capitale, UberAssist offre aux abonnés le service « d'une porte à l'autre », avec les conducteurs les mieux classés qui aident les clients à entrer et sortir de leurs véhicules.

Les chauffeurs doivent avoir une cote de plus de 4,6 sur 5 et avoir complété une « séance d'entraînement en personne », selon la compagnie.

La formation permet aux chauffeurs d'apprendre comment guider une personne ayant une déficience visuelle ainsi que comment plier et déplier un fauteuil roulant.

Une formation suffisante?

Toutefois, l'organisme Parrainage civique d'Ottawa soutient que les chauffeurs devront apprendre bien plus que de plier un fauteuil roulant pour offrir un service adéquat.

Ils devront apprendre à composer avec les défis particuliers auxquels font face les personnes vivant avec une variété de problèmes médicaux.

« Lorsque vous offrez un service à large éventail de handicap, vous voulez vous assurer que vous comprenez bien et que vous êtes prêt à faire face à toute sorte de situations » , affirme la gestionnaire de l'organisme, Andrea Podruski.

Elle ajoute que certains chauffeurs devront également moderniser leurs véhicules pour accueillir différents types de fauteuils roulants.

« Pour les personnes ayant un handicap physique, les équipements sont très coûteux et doivent être manipulés de façon sécuritaire. »

La compagnie Uber soutient que les véhicules entièrement accessibles aux fauteuils roulants sont disponibles qu'à Toronto pour le moment.

Un service qui plaît

En entrant dans le marché des transports accessibles, UberAssist permet d'offrir un service à ceux qui ne correspondent pas aux critères de Para Transpo, le service offert par OC Transpo.

Pour être éligibles, les passagers doivent remplir un formulaire d'une dizaine de pages et faire certifier leur abonnement par un spécialiste de la santé.

Malgré tout, ce service n'est pas facilement accessible, selon Sarah Mercer, une jeune femme de 21 ans clouée à son fauteuil roulant.

Pour elle, le service UberAssist est un rêve qui devient réalité.

D'après un reportage de CBC

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine