Retour

Nouvel assouplissement des règles pour les sinistrés des inondations printanières

Québec assouplit ses règles pour les sinistrés des inondations printanières en éliminant l'échéance de l'aide au logement temporaire.

Le ministère de la Sécurité publique (MSP) a confirmé qu'il renonce à imposer une date limite pour l'aide financière liée à l'hébergement et que les dossiers seront maintenant traités au cas par cas.

Le gouvernement indique que si des sinistrés ont besoin de demeurer hébergés, ils seront accompagnés jusqu'au versement final de l'argent qui leur est dû pour les réparations ou jusqu'à ce que leur dossier soit clos.

En décembre, le gouvernement Couillard avait prolongé jusqu'à la fin janvier la date à laquelle les sinistrés vivant à l'hôtel perdaient l'aide au logement temporaire.

Le gouvernement avait pris cette décision à la suite d'une sortie publique de l'ancienne conseillère de Gatineau Sylvie Goneau.

Cette décision survient alors que les sinistrés dont le dossier n'est pas réglé au MSP sont encore nombreux à Gatineau.

Un quartier durement touché

Dans le district du Lac-Beauchamp, durement touché lors des inondations printanières, il n'est pas rare de voir des maisons touchées par l'eau encore mal en point, ou des travaux de démolition.

Louise Fisher, qui habite rue Saint-Paul, n'a pas encore finalisé son dossier avec le MSP, et devra attendre au printemps pour terminer ses réparations.

« J'ai eu un montant d'argent pour payer le contracteur mais ce n'est pas tout le montant et il faut que j'attende encore car on m'a dit que ça va prendre beaucoup de temps », affirme Mme Fisher.

« On est neuf mois plus tard et ça ne sera pas complètement payé », dit-elle. Mme Fisher voit également dans son quartier les démolitions qui se multiplient.

La Ville traite également 63 dossiers de cession de terrain.

Pour l'ancienne conseillère de Bellevue, Sylvie Goneau, les choses semblent tranquillement rentrées dans l'ordre.

Mme Goneau a réintégré sa nouvelle maison cette semaine. Et s'attend à finaliser son dossier avec le MSP dans quelques semaines.

Avec les informations de Nathalie Tremblay

Plus d'articles