Retour

Nouvelle journée de grève dans les écoles 

Après les employés de soutien et le personnel professionnel des écoles lundi, c'est maintenant au tour des enseignants de l'Outaouais de débrayer aujourd'hui.

C'est donc dire que les parents des enfants qui fréquentent les établissements des commissions scolaires des Draveurs, des Portages-de-l'Outaouais et au Cœur-des-Vallées devront trouver une solution de rechange.

Les services de garde seront également fermés lors de cette journée de grève.

De passage en Outaouais, le président de la Fédération autonome de l'enseignement (FAE), Sylvain Mallette, déplore la lenteur des négociations avec le gouvernement québécois. 

« Sur les questions sectorielles, la taille des classes, la tâche des enseignants, on en sera demain à notre 64e rencontre de négociations et rien ne débloque », dénonce-t-il. 

Si la cause des enseignants semble être comprise dans la population, cette deuxième journée de débrayage et les autres qui menacent de suivre pourraient-elles faire changer d'avis les parents? Sylvain Mallette estime que non. 

« Les parents ont compris que ce n'est pas juste une lutte pour des conditions de travail, mais aussi une lutte pour permetter à leurs enfants d'avoir accès à de meilleures conditions d'apprentissage », soutient-il. 

Le Syndicat de l'enseignement de l'Outaouais (SEO) tient une journée de grève après celle organisée par le Syndicat du personnel professionnel des commissions scolaires de l'Outouais (SPPCSO) et le Syndicat du soutien scolaire de l'Outaouais (CSQ).

D'autres journées de débrayage à prévoir

Dans une lettre adressée aux parents, la CSPO prévient que les négociations pour les conventions collectives se poursuivent et que d'autres journées de grève pourraient se tenir au cours des prochaines semaines.

La Commission scolaire au Coeur-des-Vallées (CSCV) avait confirmé jeudi dernier l'annulation des cours et la fermeture des services de garde pour les mêmes raisons.

Parents cherchent solutions

Cette nouvelle journée de grève dans les écoles force des milliers de parents à trouver des solutions de rechange. Si certains peuvent obtenir congé, emmener leurs enfants au travail ou faire appel à la famille, d'autres doivent faire preuve d'imagination.

Dans le secteur de Hull, un centre de conditionnement physique se transforme en camp de jour le temps d'une journée pour accommoder ses membres.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un rottweiler goûte à du citron pour la première fois





Rabais de la semaine