Retour

O'Reilly à la conquête d'une médaille en boxe aux Jeux du Commonwealth

Le boxeur gatinois Harley-David O'Reilly s'apprête à vivre une grande expérience en Australie. L'athlète de 29 ans est un des sept boxeurs canadiens à participer aux Jeux du Commonwealth, qui se déroulent sur la Gold Coast, près de Brisbane, jusqu'au 15 avril.

Un texte de Jonathan Jobin

O'Reilly est en Australie depuis déjà plus d'une semaine avec l'équipe nationale. Il s'est entraîné pendant plusieurs jours à Toowoomba, où le Canada a déposé ses valises pour s'adapter au décalage horaire et peaufiner sa préparation.

« On a été accueillis à bras ouverts. De l'hôtel au club de boxe, tout est super. Le propriétaire du gym nous amenait partout pour nous aider. Les gens sont très chaleureux », mentionne le boxeur.

S'il fait chaud sur la Gold Coast à cette période de l'année, la chaleur est aussi intense dans le gymnase où les boxeurs canadiens suent à grosses gouttes.

Les premiers boxeurs de la formation seront en action dès le 7 avril. « Notre préparation physique va super bien, tout le monde est en forme et s'entraîne très fort. On a juste hâte que l'action commence », poursuit O'Reilly, qui amorcera la compétition chez les 81 kg, le 9 avril, contre Louis Cedric Olivier, un boxeur de l'île Maurice.

Une médaille, rien d'autre

Harley-David O'Reilly s'entraîne depuis un an à Montréal, après avoir longtemps été sous la houlette d'Éric Bélanger au club Final Round d'Ottawa.

Comme toute l'équipe du Canada, il a des objectifs ambitieux pour sa première participation aux Jeux du Commonwealth. Il veut une médaille à tout prix. « C'est fini l'expérience. Je l'ai prise cette année, je viens pour un résultat », raconte O'Reilly avec conviction.

« Notre entraîneur nous a parlé de l'importance des médailles ici. Si on ne peut pas remporter de médaille aux Jeux du Commonwealth, comment pourrait-on espérer en remporter une aux Championnats du monde ou aux Olympiques? », poursuit le boxeur, qui souhaite participer aux Jeux de Tokyo en 2020.

La plus grande opposition devrait venir de l'Angleterre, de l'Australie ou de l'Irlande du Nord notamment. « Ils envoient souvent de très bons boxeurs. Ils ont une grosse population et ils ont du choix pour prendre les meilleurs. Ces pays ont souvent d'excellentes équipes de boxe », souligne O'Reilly.

La gestion du stress sera aussi un facteur important dans les prochaines semaines. Les boxeurs se battront dans un stade qui peut accueillir jusqu'à 9000 personnes. « Notre entraîneur et notre psychologue sportif nous ont préparés », conclut le Gatinois.

En plus d'O'Reilly, 17 autres athlètes de la région d'Ottawa et de l'Outaouais participeront aux Jeux du Commonwealth.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Trop mignons ces animaux qui font dodo





Rabais de la semaine