Retour

OC Transpo ne s'entend pas avec le Centre Canadian Tire pour les événements spéciaux

La Ville d'Ottawa n'a pas réussi à s'entendre avec le Centre Canadian Tire pour récupérer les frais supplémentaires engendrés par l'ajout de service d'autobus lors d'événements spéciaux, dont les matches des Sénateurs.

La Commission du transport en commun de la Ville avait demandé au personnel d'OC Transpo de négocier une entente avec le Centre Canadian Tire, comme il l'a fait avec le parc Lansdowne, pour la tenue d'événements spéciaux. Les organisateurs de ces événements paient les frais supplémentaires de transport de la Ville, et les billets des spectateurs servent de laissez-passer d'autobus.

Cependant, selon le conseiller municipal Stephen Blais, qui siège à la Commission du transport en commun, les Sénateurs d'Ottawa « ne sont pas intéressés » par une telle mesure.

Selon une entente déjà en vigueur, la Municipalité doit fournir les services de transport pour les événements des Sénateurs.

Toutefois, dans son budget des transports 2016, la Ville d'Ottawa espérait récupérer 430 000 $ pour les frais supplémentaires de transport lors d'événements au Centre Canadian Tire. OC Transpo devra maintenant absorber cette perte de revenus.

Des négociations en cours avec le Bluesfest

Entre-temps, OC Transpo est toujours en pourparlers avec le Bluesfest afin d'obtenir 200 000 $ pour des services de transport en commun supplémentaires pendant ce festival d'été. Même si le maire Jim Watson affirmait récemment qu'une telle entente était pratiquement conclue, les négociations sont toujours en cours.

Le directeur général d'OC Transpo, John Manconi, souligne que le Service de transport souhaite travailler en collaboration avec le Bluesfest.

« Et nous nous attendons qu'ils fassent de même et paient leur juste part des dépenses de la Ville, comme ils le font pour les paramédicaux, le service d'incendie et la police [traduction libre] », soutient M. Manconi.

Même si son règlement sur les événements spéciaux le permet depuis 2013, c'est la première fois que la Ville tente de faire payer des frais de transport supplémentaires au Bluesfest.

Par ailleurs, même si la Municipalité peut demander aux organisateurs de festivals et de foires de payer des frais supplémentaires pour le transport, elle ne peut pas le faire pour tous.

La Ville n'a pas l'autorité de forcer le Centre Canadian Tire ou le Centre EY à payer des frais lorsqu'ils tiennent des événements d'envergure. Elle n'a pas non plus le pouvoir d'imposer des frais pour les services de transport supplémentaires fournis lors de la fête du Canada sur la colline du Parlement.

La Municipalité fournit tout de même ces services supplémentaires, puisque le service normal ne pourrait répondre à la demande lors de tels événements.

D'après CBC

Plus d'articles

Commentaires