Retour

Ombudsman de l'Ontario : André Marin écarté pour l'instant

Alors que son mandat touchait à sa fin au mois de mai dernier, le contrat de l'ombudsman de l'Ontario, André Marin, avait été prolongé jusqu'au 14 septembre, le temps de laisser suivre son cours au processus d'embauche.

L'échéance approche à grands pas et les trois partis à Queen's Park n'ont pas encore réussi à s'entendre sur le choix d'un successeur, selon une lettre (ci-dessous) du leader parlementaire du gouvernement, Yasir Naqvi, adressée vendredi à ses homologues du Parti progressiste-conservateur et du Nouveau Parti démocratique, Jim Wilson et Gilles Bisson.

« Je suis disponible ce week-end pour continuer nos discussions et essayer d'atteindre un consensus avant lundi », écrit-il. Cependant, « en l'absence d'un consensus, je crois qu'il est nécessaire de recommencer le processus d'embauche le plus rapidement possible », ajoute Yasir Naqvi.

Barbara Finlay dans l'intérim

Lundi, André Marin, qui brigue un troisième mandat, ne devrait cependant pas bénéficier d'une nouvelle prolongation si les trois partis ne parviennent pas à se mettre d'accord.

Cette fois, Yasir Naqvi propose que l'ombudsman adjointe, Barbara Finlay, assure l'intérim pendant un nouveau processus d'embauche. « La pratique courante dans la plupart des organisations incluant la fonction publique de l'Ontario est que l'adjoint occupe le poste de chef lorsque ce dernier est vacant », affirme le leader parlementaire libéral.

Yasir Naqvi écrit qu'il envisage de demander un consentement unanime lundi à l'Assemblée législative pour désigner Barbara Finlay comme l'ombudsman par intérim si aucun successeur à André Marin n'est choisi d'ici là.

André Marin commente

André Marin a réagi sur Twitter vendredi après-midi en remerciant ceux qui le soutiennent et en citant des exemples de fonctionnaires provinciaux qui ont pu rester en poste pendant le processus d'embauche et alors qu'ils étaient candidats à leurs propres successions.

L'ombudsman dit aussi espérer que le gouvernement reviendra sur sa décision de présenter une motion lundi pour désigner Barbara Finlay comme ombudsman intérimaire.

Plus d'articles

Commentaires