La Régie des alcools de l'Ontario et le Syndicat des employés de la fonction publique de l'Ontario (SEFPO) sont parvenus à une entente de principe avec l'aide d'un médiateur, évitant ainsi une grève dans les succursales de la LCBO.

La société publique a diffusé un communiqué pour annoncer la nouvelle un peu après minuit lundi, l'heure à laquelle les 8100 employés auraient pu débrayer.

Les négociateurs étaient toujours à l'oeuvre dimanche soir, à quelques heures à peine de l'ultimatum des syndiqués.

Le nombre élevé d'employés à temps partiel était au coeur des négociations contractuelles. Selon le syndicat, 84 % des travailleurs de la Régie des alcools de l'Ontario n'ont pas de poste à temps plein.

Les détails de l'entente de principe ne seront pas rendus publics avant d'avoir été partagés avec les employés, selon le syndicat, qui recommande à ses membres de l'accepter.

Le président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas, a remercié les employés de s'être préparés à l'éventualité d'une grève. « Partout en Ontario, trop de gens sont pris avec des salaires bas, des emplois à temps partiel ou travaillent à contrat. Nous constatons que la précarité est un problème qui touche plusieurs membres du public. »

Le syndicat n'a pas encore annoncé à quel moment le vote de ratification aurait lieu.

La direction de la LCBO doit aussi ratifier l'accord. La société a fait valoir durant les négociations que ses employés étaient parmi les mieux payés dans l'industrie du commerce de détail.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine