Retour

Opération policière à Aylmer : un homme fait face à des accusations de possession illégale d'arme à feu

Michel Langlois, un Gatinois de 53 ans, a comparu vendredi matin au palais de justice de Gatineau. Il avait été arrêté, jeudi, lors d'une vaste opération policière à Aylmer.

M. Langlois fait face à des accusations de possession illégale d'arme à feu ainsi que d'entreposage négligent d'arme à feu, auxquelles il a plaidé non coupable. Il a été remis en liberté sous conditions.

L'accusé doit garder la paix, ne pas communiquer avec les trois autres personnes qui ont été arrêtées en même temps que lui, ne pas aller dans l'appartement de son voisin ni sur le terrain de l'École internationale du Village, qui se trouve à proximité du lieu où un homme armé avait été aperçu par des passants mardi.

Le procès aura lieu le 3 avril prochain.

Les trois autres personnes arrêtées jeudi, lors de l'opération policière, ont été relâchées sans aucune accusation.

Rappel des faits

Jeudi, les policiers ont reçu un signalement fait par deux passants qui auraient vu, deux jours plus tôt, un homme portant une arme à feu entrer dans un immeuble à logement du 17, rue Thomas, dans le secteur d'Aylmer, à proximité de l'École internationale du Village.

Les policiers sont intervenus sur les lieux le jour même, vers 13 h 30.

En fin de journée, ils ont procédé à deux perquisitions aux appartements 1 et 2 du 17, rue Thomas. Les perquisitions ont permis aux policiers de saisir une carabine 303 ainsi qu'un révolver.

Bon nombre de rues situées près de la Marina, dont les rues Symmes, Thomas et Tiberius, ont été fermées durant l'opération policière. Quelques résidents ont dû être évacués. Il n'y a eu aucune menace pour l'École internationale du Village et ses élèves, selon la secrétaire générale de la Commission scolaire des Portages de l'Outaouais, Caroline Sauvé. Vers 21 h, le périmètre de sécurité a été levé.

L'enquête se poursuit et d'autres accusations pourraient être portées.

Plus d'articles

Commentaires