Retour

Opération surveillance dans les sentiers de motoneige de l'Outaouais

Depuis vendredi, les clubs de motoneigistes du Québec et la Sûreté du Québec (SQ) joignent leurs efforts pour renforcer la sécurité dans les sentiers, notamment en Outaouais.

« En éduquant les gens, on espère qu’il va y avoir moins d'accidents, moins de blessés », explique le président du club de motoneigistes Les Ours blancs de Maniwaki, Sylvain Marchand.

Il y a quelques jours, deux motoneigistes ont sombré dans un lac situé à Messines, près de Maniwaki, avant d'être secourus. Sylvain Marchand a été le premier à leur porter secours.

« Cette année, la glace, on appelle ça une glace blanche, elle n'est pas solide, donc ça prend beaucoup plus d'épaisseur pour être solide, donc tenez-vous loin des plans d'eau », lance-t-il.

Le club de motoneigistes Les Ours blancs de Maniwaki a envoyé 12 patrouilleurs sur son territoire.

De son côté, la SQ va organiser 220 patrouilles avant la fin du mois pour dispenser des conseils de sécurité. Les motoneigistes subiront une vérification de routine et si quelque chose fait défaut, ils recevront un constat d'infraction.

La SQ peut aussi faire des avertissements qui restent inscrits au dossier des motoneigistes fautifs pendant deux ans.

« On parle entre autres de la vitesse dans les sentiers; les limites sont de 70 kilomètres à l’heure. Ensuite, faire respecter la signalisation […] Également, ils vont surveiller la conduite avec les facultés affaiblies par l’alcool ou la drogue », explique Christine Coulombe, porte-parole de la SQ.

Les policiers vérifieront aussi la conformité des équipements des motoneigistes ainsi que la validité de leurs permis, de leurs assurances et de leurs immatriculations.

Avec les informations de Godefroy Macaire Chabi

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine