Du 18 au 21 mai 2018, Ottawa est l'hôte de compétitions amicales rassemblant des jeunes de 106 écoles secondaires francophones de l'Ontario, à l'École secondaire publique Omer-Deslauriers.

Un texte de Christelle D’Amours pour Les malins

« Jamais, jamais il n’y avait eu, dans l’histoire de l’Ontario français, autant de jeunes d’autant d’endroits, réunis au même moment », décrit le fondateur en référence à la cérémonie d’ouverture qui s’est déroulée vendredi.

Lors de sa première année d’activités, en 1994, l’événement rassemblait tout au plus 70 écoles de langue française en Ontario.

En 1992 se tenait une table ronde, la première assemblée générale de la Fédération de la jeunesse franco-ontarienne (FESFO), auparavant appelée la Fédération des élèves du secondaire franco-ontarien. Une idée y est émergée : trouver une formule d’événement qui pourrait rassembler tous les élèves provenant des écoles secondaires francophones de l’Ontario.

« Non seulement les jeunes leaders, puis les jeunes déjà convaincus qui aiment la culture, mais vraiment les sportifs, les artistes, tout ce monde-là, toutes catégories confondues », raconte Félix Saint-Denis, l’un des fondateurs de l’événement.

L’animateur culturel explique que c’est ainsi qu’est née, en 1994, la formule des olympiades qui oppose amicalement des équipes constituées de 12 jeunes, issus d’écoles différentes, afin de stimuler les rencontres et la coopération.

« La FESFO, il y a 25 ans, innovait, parce qu’on osait proposer quelque chose. On osait cocréer », ajoute Ethel Côté, présidente et directrice générale de mécènESS, une plateforme de financement participatif qui fait la promotion de projets collectifs dans la francophonie mondiale. « On voulait que la coopération soit la semence qui tenait tout ça. »

Et cette coopération est d’autant plus importante selon Félix Saint-Denis, parce que la francophonie ontarienne a un nouveau visage.

« Jamais, jamais il n’y avait eu, dans l’histoire de l’Ontario français, autant de jeunes d’autant d’endroits, réunis au même moment », décrit le fondateur en se référant à la cérémonie d’ouverture qui s’est déroulée le vendredi 18 mai 2018.

Lors de sa première année d’activités, l’événement rassemblait tout au plus 70 écoles de langue française en Ontario.Cette année, 106 d’entre elles se sont réunies à Ottawa.

Voir l’intégrale de l’entrevue avec Jhade Montpetit dans l’émission Les malins :

Plus d'articles

Vidéo du jour


Les plus beaux hôtels écologiques du monde