Retour

Ottawa accueille les dirigeants des États-Unis et du Mexique

Les résidents d'Ottawa ont eu une dernière occasion d'apercevoir le président américain sortant, Barack Obama, au Sommet des leaders nord-américains, qui se déroulait à Ottawa mercredi.

Le premier ministre Justin Trudeau a reçu M. Obama et le président mexicain, Enrique Peña Nieto, dans la capitale nationale.

La majorité des artères du centre-ville d'Ottawa étaient fermées à la circulation automobile durant la majeure partie de la journée.

Certains fonctionnaires fédéraux ont même reçu des directives de la part de leur employeur les incitant à travailler chez eux.

Des mesures à l'aéroport et aux alentours

Barack Obama est arrivé à l'aéroport d'Ottawa vers 10 h 20 mercredi. Les autorités aéroportuaires ont indiqué que toutes les aires d'observation normalement ouvertes au public ont été fermées.

Les passagers, les employés et les visiteurs ont constaté une présence policière accrue, ainsi que des retards de vols, aux arrivées et aux départs.

Les accès routiers à l'aéroport étaient limités et parfois fermés, en particulier au milieu de la matinée et en début de soirée.

Il était donc recommandé aux passagers d'arriver de deux à trois heures avant leur vol.

Tapis rouge au Musée des beaux-arts

Enrique Peña Nieto et Barack Obama sont arrivés l'un après l'autre au Musée des beaux-arts du Canada (MBAC) vers 11 h, où ils ont été accueillis par Justin Trudeau.

C'est à cet endroit qu'a eu lieu la majorité des travaux et discussions, dans le cadre du Sommet des leaders nord-américains.

Le programme comprenait des rencontres, une session plénière, une photo officielle et une conférence de presse vers 15 h.

Une fois les activités médiatiques terminées, le président mexicain a pris la direction de l'aéroport.

Le président américain sur la colline du Parlement

Pendant ce temps, messieurs Obama et Trudeau se sont rendus sur la colline du Parlement. Une cérémonie protocolaire a eu lieu sur les marches de l'édifice du Centre.

Contrairement à 2008, les passants n'ont pas pu apercevoir le président américain depuis la pelouse, en raison de la présence d'une scène installée pour la fête du Canada.

Une fois dans la rotonde, une délégation parlementaire est venue à la rencontre de M. Obama, qui, après avoir signé le livre des visiteurs du Sénat et de la Chambre des communes, prenait part à une rencontre bilatérale avec M. Trudeau.

Les deux leaders ont ensuite prononcé un discours à la Chambre des communes. Barack Obama était le septième président américain à s'adresser aux sénateurs et aux élus canadiens réunis pour l'occasion.

L'événement était par ailleurs diffusé en direct sur des écrans géants à l'extérieur, sur la pelouse devant le parlement.

Les gens qui souhaitaient assister à cette portion du programme devaient arriver en avance en raison des délais qui pouvaient résulter des mesures de sécurité en vigueur.

Barack Obama a repris le chemin de l'aéroport, vers 19 h 45. Son avion, le Air Force One, devait le ramener à Washington.

Un événement rare

Cette allocution conjointe était un événement rare à Ottawa. Les parlementaires ont ouvert les portes de la Chambre seulement 55 fois, depuis 1939.

Ronald Reagan et Dwight Eisenhower ont été invités deux fois à livrer des discours dans ce décor, mais il y a plus de 20 ans qu'un président américain n'avait pas été entendu dans cette enceinte.

La dernière fois remonte à février 1995, à quelques mois du référendum sur la souveraineté du Québec. Bill Clinton avait alors senti le besoin de glisser une allusion à ce sujet, vantant dans son discours un « Canada uni et fort ».

Le dernier chef d'État ou de gouvernement à avoir été ainsi accueilli sur la colline du Parlement est le président français, François Hollande, en novembre 2014.

Plus d'articles

Commentaires