Retour

Ottawa : des chauffeurs de taxi piègent des conducteurs d’Uber à l’aide de caméras cachées

Un groupe de chauffeurs de taxi d'Ottawa a décidé de filmer à leur insu des conducteurs de la compagnie Uber, dans le but d'accumuler suffisamment de preuves afin d'aider les agents du Service d'application des règlements municipaux à faire leur travail.

Les auteurs des vidéos ont publié un segment sur YouTube où l'on voit l'un d'entre eux interroger un conducteur d'Uber sans lui dire qu'il enregistre la conversation.

On l'entend poser des questions sur le coût du trajet, la conformité des assurances, l'âge de la voiture et même le nom du chauffeur, ainsi que son numéro de téléphone.

« Le Service d'application des règlements municipaux a besoin d'avoir assez de preuves pour les poursuivre et leur remettre une amende », explique Roy Noja, l'un des instigateurs de cette opération en caméra cachée.

Au cours de cette dernière, qui s'est déroulée lundi soir, quatre de ses collègues et lui ont commandé trois trajets différents auprès d'Uber. Ils ont filmé les interactions qu'ils ont eues avec les chauffeurs à l'aide d'un téléphone intelligent.

Dans un bref communiqué, des responsables d'Uber ont comparé cette pratique à une tactique d'intimidation. Ils soutiennent que le service est légal et ils ajoutent qu'ils souhaitent s'entendre avec la Ville au sujet du covoiturage.

La Municipalité décourage pour sa part quiconque à imiter cette façon de procéder, pour des questions de sécurité. En cas d'infraction, il est plutôt recommandé d'appeler le 311 ou de formuler une plainte sur le site de la Ville.

Depuis octobre 2014, 110 accusations ont été déposées contre 54 chauffeurs d'Uber. Il s'avère que 37 de ces chauffeurs ont plaidé coupables à 74 accusations, menant à des amendes totalisant 22 000 $.

D'après des informations de CBC et de Gilles Taillon

Plus d'articles

Commentaires