Retour

Ottawa et Gatineau marchent pour la SLA en pensant à Mauril Bélanger

La Marche pour la sclérose latérale amyotrophique  (SLA) d'Ottawa et Gatineau s'est déroulée, samedi, au Musée canadien de la Guerre. Un hommage spécial a été rendu au député Mauril Bélanger qui est lui-même atteint de la maladie.

Pour une quatrième année consécutive, les marcheurs de Gatineau se sont joints à ceux d'Ottawa dans le cadre de la Marche pour la SLA. Les participants pouvaient s'inscrire à 10 h, avant de s'élancer sur le parcours de 5 km, après 11 h.

Le temps que tous puissent boucler le trajet, la promenade Sir-John-A.-Macdonald est fermée en direction ouest, entre place la place Vimy et les rapides Remic, jusqu'à 13 h.

L'événement est organisé depuis 16 ans dans la capitale nationale et depuis 8 ans de l'autre côté de la rivière des Outaouais. Près de 1000 participants étaient attendus cette année, selon les organisateurs.

L'objectif de cette alliance entre SLA Québec et Ontario est de sensibiliser un plus grand nombre de personnes, mais aussi d'amasser plus de fonds. Il faut savoir néanmoins que toutes les sommes dédiées pour le Québec resteront dans la province.

Mauril Bélanger, comme un symbole

Initialement annoncée puis annulée, la présence de Mauril Bélanger s'est confirmée en fin de matinée. Alors que les organisateurs de l'événement ne l'attendaient plus, il s'est présenté en compagnie de son épouse.

Avec des personnalités du monde politique provincial et fédéral, ils ont notamment entonné l'hymne national canadien. Il s'agit de la seconde apparition publique en l'espace de deux jours du député d'Ottawa-Vanier.

Ce dernier a appris cet automne qu'il était atteint de la SLA, aussi appelée maladie de Lou Gehrig. Il a depuis perdu l'usage de la parole et une partie de sa motricité.

En avril dernier, M. Bélanger avait été choisi comme porte-parole honoraire national de la Marche pour la SLA des sociétés canadiennes de la SLA.

Plus d'articles

Commentaires