Retour

Ottawa : une autre manifestation des chauffeurs de taxi prend une tournure aigre

Deux personnes ont réclamé une aide médicale, lors de la manifestation de ce matin, dans les locaux de Coventry Connections. Pour rappel, le conflit de travail entre le répartiteur téléphonique et les chauffeurs de taxi qui desservaient l'aéroport entre dans son troisième mois.

Les ambulanciers-paramédicaux ont été appelés au chemin Coventry un peu avant 8 h, au moment où plus de 100 chauffeurs de taxi, ainsi que leurs sympathisants, étaient rassemblés sur place.

Il s'avère que des chauffeurs de taxi sont entrés dans les locaux de l'entreprise en signe de protestation.

Coventry Connections affirme que des manifestants ont brusqué des répartiteurs et que des câbles ont été arrachés des ordinateurs. Les dégâts au centre d'appels s'élèveraient à 75 000 $. 

Bien qu'un représentant syndical des chauffeurs de taxi démente ces actes de vandalisme, l'inspecteur de la police d'Ottawa, Mark Patterson, confirme qu'il y a eu des dommages mineurs à l'intérieur des locaux de la compagnie. 

Des images tournées par des caméras de surveillance de l'entreprise montrent aussi des manifestants en train d'envahir les lieux. On y voit d'ailleurs une employée se faire secouer par des individus.

Une personne a été transportée à l'hôpital par mesure de précaution, pour des symptômes liés à l'anxiété. Une autre personne, qui dit avoir été agressée, a reçu des soins sur place.

La police d'Ottawa est toujours sur les lieux et tente de faire la lumière sur les événements. Aucune accusation n'a été déposée pour le moment.

Pas d'autre manifestation

Selon les dernières informations, la marche dans les rues du sud d'Ottawa et le rassemblement à l'hôtel de ville ont été annulés.

Les chauffeurs comptent plutôt rester devant les bureaux de Coventry Connections.

Le président du syndicat affirme que la manifestation d'aujourd'hui vise à dénoncer la détérioration des négociations entre les chauffeurs, leur employeur et l'aéroport d'Ottawa. Le syndicat veut aussi interpeller tous les ordres de gouvernement sur la situation.

Personne ne devrait subir ce que ces chauffeurs et leurs familles traversent actuellement.
Jerry Dias, président du syndicat Unifor

Les chauffeurs de taxi dénoncent l'augmentation de la redevance mensuelle pour obtenir le droit exclusif de prendre des clients à l'aéroport.

Le nouvel accord prévoit que la redevance par trajet passe de 2 $ à 4,50 $. Selon leur syndicat, cela représente une diminution de salaire de 1300$ par mois pour les 250 chauffeurs.

 

Plus d'articles

Commentaires