Retour

OTTAWA-VANIER - La conscience écolo du candidat vert Raphaël Morin 

Le candidat du Parti vert de l'Ontario dans la circonscription d'Ottawa-Vanier, Raphaël Morin, n'a pas exactement le profil habituel de l'écolo. Bien sûr, les causes environnementales l'intéressent, mais il veut en même temps contribuer au bien-être de son prochain.

Un texte de Angie Bonenfant

En entrevue, le jeune père de famille pèse ses mots. On sent chez lui une réelle volonté de bien expliquer ses positions.

Il veut améliorer les conditions de vie des résidents d'Ottawa-Vanier tout en respectant l'environnement.

« Sans un environnement propre, on ne peut pas avoir une économie durable », explique-t-il.

« C'est en faisant de bons investissements dans des secteurs d'énergie renouvelables qu'on peut outiller nos futures générations. »

« Par exemple, au Parti vert, on trouve que ce n'est pas une bonne idée d'investir dans le projet Énergie Est [de la compagnie Enbridge] », dit-il.

« Ce projet ne créera pas beaucoup plus d'emplois et, en plus, c'est un risque pour nos sources d'eau potable. »

Tout l'argent du monde ne réussira jamais à réparer les dégâts causés à l'environnement par une fuite de pétrole, prévient-il.

Miser sur les PME

Au lieu de polluer notre environnement pour des profits à court terme, dit-il, le Parti vert investirait dans de petites entreprises pour une économie à long terme.

« Par rapport à notre vision de durabilité, on reconnaît que ce sont les PME qui contribuent le plus à une économie responsable. »

Électricité

Pourquoi devrait-on voter pour Raphaël Morin?

« La préoccupation des résidents, c'est vraiment le coût de l'énergie », précise-t-il.

Son parti propose de mettre fin aux usines nucléaires et de conclure un partenariat avec la province du Québec pour acheter plus d' « énergie économique ».

Les priorités

Outre le prix de l'électricité, Raphaël Morin veut se pencher sur le dossier de l'immigration. Ottawa-Vanier a un fort taux d'occupation de nouveaux arrivants.

« Les immigrants ont besoin d'un endroit pour habiter et, en même temps, on a besoin de main-d'oeuvre pour faire rouler l'économie », mentionne-t-il.

La pauvreté est un autre enjeu qui le préoccupe. Il suggère de réduire les taxes pour les personnes à faible revenu, en espérant que cela leur permette d'économiser de l'argent.

« On ferait ça jusqu'à tant qu'ils atteignent un niveau de salaire raisonnable et qu'ils puissent contribuer aux taxes plus tard », dit-il.

Valeurs vertes

À l'échelle provinciale, la circonscription d'Ottawa-Vanier n'a jamais été représentée par un membre du Parti vert. Aux dernières élections, le candidat vert avait récolté 8 % des voix.

L'important pour Raphaël Morin, c'est de faire rayonner les idées de son parti, un peu comme il l'a fait aux dernières élections, alors qu'il représentait le Parti vert dans Ottawa-Orléans, la circonscription voisine.

« J'avais une petite équipe, mais on a quand même bien [exprimé] nos valeurs vertes. Je pense que les résidents d'Orléans étaient heureux de m'avoir là. »

« Je reconnais le potentiel d'Ottawa-Vanier et j'aimerais contribuer à son futur prospère. »

Plus d'articles